Introduction des aliments solides

Beaucoup de parents aimeraient avoir des règles et plannings clairs à respecter pour la diversification alimentaire. Mais ce n'est pas vraiment une bonne idée, car chaque bébé est différent et a ses préférences.

Chaque bébé est différent

Chaque bébé évolue différemment et a, dès son plus jeune âge, des besoins et des habitudes alimentaires qui lui sont propres. Il n'y a donc pas de planning de diversification alimentaire applicable à tous les enfants. C'est à vous de trouver ce qui convient le mieux à votre bout de chou. Il existe toutefois des recommandations quant à l'âge auquel commencer à introduire des aliments solides.

Démarrez au plus tôt à la fin du 4e mois, mais au plus tard à la fin du 6e mois. Jusque-là, l'appareil digestif des tout-petits n'est pas capable d'assimiler la nourriture solide. Impossible de prévoir à quel moment précis le bébé est prêt pour la diversification alimentaire. Cela dépend avant tout du développement personnel de l'enfant. La diversification complète ses besoins nutritionnels lorsque le lait maternel ou infantile ne suffit plus. Bien entendu, vous pouvez aussi continuer à l'allaiter en parallèle.

Tous les débuts sont difficiles

Dès que votre bébé peut se tenir assis et montre de l'intérêt pour les aliments, vous pouvez progressivement introduire de la nourriture solide. Ses premières tentatives manqueront certainement d'élégance: alors que le réflexe de succion et de déglutition, essentiel pour l'allaitement ou l'alimentation au biberon, est inné chez l'enfant, celui-ci doit commencer par apprendre à combiner mastication et déglutition. Ce qui peut être plutôt fastidieux au début! Lors des premières tentatives, les aliments atterrissent plus souvent sur le bavoir ou sur la table que dans la bouche de bébé. C'est tout un art que de faire passer la bouillie de la cuillère en plastique à la bouche, puis de l'avaler!

Votre enfant ne montre aucun intérêt pour la bouillie? Peut-être n'est-ce pas encore le bon moment. Réessayez quelques jours plus tard. Vous avez bien le temps! Et même si votre enfant apprécie la bouillie, il vous faudra bien plusieurs semaines avant de pouvoir remplacer tout un repas au lait par des aliments. Faites preuve de patience et ne le forcez pas. L'introduction de la nourriture solide doit se faire de façon ludique. Si bébé perd tout intérêt au bout de cinq minutes, reprenez la tétée au sein ou au biberon pour éviter toute frustration.

Le meilleur moment pour tenter la première bouillie est le matin ou le midi, entre deux tétées: votre bébé a en effet déjà pris un petit-déjeuner, mais il a peut-être à nouveau un peu faim et se laissera ainsi tenter par cette nouveauté. Un ventre vide n'est en revanche pas une bonne base de départ pour expérimenter la bouillie et la cuillère. En effet, votre enfant ressentira probablement de la frustration très rapidement parce qu'il a faim.

Les aliments à privilégier pour la diversification alimentaire

C'est à vous de choisir par quels aliments commencer la diversification alimentaire. Introduisez un seul aliment à la fois et tenez-vous y pendant deux ou trois jours. Votre bébé a ainsi le temps de s'y habituer, et vous pouvez détecter assez tôt les éventuelles allergies ou intolérances. Ne vous inquiétez pas! La première bouillie est quelque chose de si nouveau et intéressant que votre enfant ne s'en lassera pas de sitôt, même au bout de quelques jours.

De nombreux plannings de diversification alimentaire recommandent de commencer par les légumes. Les carottes sont particulièrement appréciées, car elles ont un goût sucré comme le lait maternel. Elles sont généralement bien tolérées et ne donnent pas de ballonnements. Vous pouvez ensuite essayer d'autres variétés de légumes, comme du chou-fleur, du brocoli, des petits pois, du fenouil, de la courge, du panais ou de la courgette.

Vous devez par la suite mélanger de la viande aux légumes pour les apports en fer. Privilégiez la viande maigre, à réduire aussi en purée. La règle est simple: plus la viande est rouge, plus elle est riche en fer. Ainsi, le bœuf contient par exemple beaucoup de fer. Une fois par semaine, vous pouvez également mélanger une viande grasse à la bouillie ou un petit pot adapté.

Si vous optez pour une alimentation végétarienne, vous devez tout particulièrement prêter attention à la composition des aliments, de manière à ce que bébé reçoive un apport de fer suffisant. Remplacez la viande par des céréales riches en fer, telles que les flocons d'avoine, et mélangez-les à des légumes, des fruits ou des jus de fruits à haute teneur en vitamine C. La vitamine C permet en effet à l'organisme de votre bébé de mieux assimiler le fer d'origine végétale. En revanche, il ne faut pas ajouter de lait ou de produits laitiers dans la bouillie, car le calcium qu'ils contiennent peut nuire à l'assimilation du fer.

Si vous choisissez une alimentation 100 % végétarienne pour votre enfant, vous devez garder ceci à l'esprit: si certains aliments voire des groupes d'aliments sont exclus, le risque augmente que les apports en nutriments essentiels soient insuffisants. Demandez conseil à votre pédiatre ou adressez-vous à un(e) diététicien(ne) diplômé(e). L'exclusion ou l'introduction différée de certains aliments n'a pas non plus lieu d'être dans une optique de prévention des allergies. Les produits laitiers, extrêmement riches en protéines, constituent une exception. De petites quantités de yogourt ou de lait peuvent compléter les repas de votre bébé au plus tôt à partir du 7e mois. Il est recommandé d'attendre son premier anniversaire pour lui en proposer en plus grande quantité.

Faire soi-même ou acheter?

Se mettre aux fourneaux ou se ravitailler en petits pots au supermarché? A vous de choisir! Les deux options présentent des avantages et des inconvénients. Si vous préparez vous-même les bouillies, vous savez exactement ce qu'elles contiennent. Vous pouvez ainsi éviter les additifs nocifs, tels que le sel et le sucre. Les bouillies achetées toutes prêtes sont rapides à préparer et pratiques à transporter. La réglementation sur les aliments pour bébés étant très stricte, vous avez la garantie d'acheter un produit sûr. Même si vous cuisinez vous-même, il peut s'avérer judicieux d'avoir quelques petits pots en réserve. Veillez à ce que les ingrédients de la bouillie soient de qualité bio et qu'il n'y ait aucun ajout de sucre, d'édulcorant, de sel ou d'épice.

Publicité