Les principes d'une alimentation saine

Dès le stade de la diversification alimentaire, il faut veiller à un régime varié et riche en vitamines. C'est encore plus vrai à partir du moment où l'enfant est complètement sevré ou qu'il a abandonné le biberon.

Donner l'exemple

Une alimentation est équilibrée lorsque tous les groupes d'aliments sont proposés quotidiennement. Les parents déterminent largement l'alimentation de leur enfant et exercent ainsi une influence certaine sur ses préférences et ses goûts. En effet, toutes les préférences alimentaires (sauf celle qui porte sur le sucré) s'acquièrent, puis se maintiennent généralement toute la vie. Partagez avec votre enfant le plaisir d'une alimentation variée, fraîche et colorée, et veillez à l'équilibre des menus en suivant la pyramide de l'alimentation de la Société Suisse de Nutrition (SSN). 

A la base de la pyramide, on trouve les fruits (2/5e) et les légumes (3/5e). Au niveau suivant, les céréales, les produits à bases de céréales et les pommes de terre. Mieux vaut privilégier les produits à base de céréales complètes, riches en fibres. Viennent ensuite le lait et les produits laitiers, la viande et le poisson. Dans l'idéal, la ration journalière comprend 3/4 de produits laitiers (env. 3-4 dl) et 1/4 de viande, de produits à base de viande et de poisson. Le quatrième niveau représente les huiles et les matières grasses. Indispensables à une alimentation équilibrée, elles doivent être utilisées avec modération. Privilégier les huiles végétales riches en acide gras insaturés. La pointe de la pyramide représente le groupe d'aliments à consommer avec le plus de retenue: les sucres et les aliments sucrés. Veillez à ce que votre enfant boive suffisamment, en priorité de l'eau et des tisanes non sucrées. Vous pouvez lui proposer de temps en temps un jus de fruits dilué.

5 par jour. Quels sont les besoins de votre enfant?

Un enfant a toujours faim. A peine a-t-il englouti son petit-déjeuner qu'il pense à l'en-cas de dix heures. Et dès la fin du repas de midi, il se focalise sur le goûter. Ensuite, il n'a plus qu'à attendre le souper. Cette obsession s'explique facilement: plus l'enfant est petit, plus son estomac est réduit. Or ses besoins en énergie sont élevés, et il épuise rapidement ses réserves. Lorsqu'il se dépense ou qu'il effectue des travaux de réflexion complexes, il brûle les calories d'autant plus vite. L'idéal, pour un enfant, est de faire cinq repas par jour: trois repas complets et deux collations, pour favoriser ses performances et sa concentration et éviter le grignotage. Aidez votre enfant à bien commencer la journée en lui offrant un petit-déjeuner équilibré et / ou une collation à dix heures

Ne forcez jamais votre enfant à finir son assiette. Manger selon ses besoins l'aidera à développer un rapport sain à la nourriture. Ses besoins varient en fonction des stades de son évolution. Il est le mieux placé pour s'en rendre compte.

Combien de fruits et de légumes par jour?

Le plus simple est de proposer des fruits et des légumes à chacun des 5 repas quotidiens, afin de couvrir les 5 portions recommandées. Une portion correspond à peu près à une poignée d'enfant.

Les enfants aiment surtout les couleurs des fruits et des légumes. Variez les plaisirs pour profiter au maximum des nutriments propres à chaque produit. Selon les jours, votre enfant mangera plus de fruits ou plus de légumes. Ce qui compte, c'est la variété.

Et l'assaisonnement?

À partir d'un an, un enfant peut participer au repas familial à condition qu'il sache mâcher correctement et que les mets lui conviennent. Voici quelques consignes à suivre:

  • limitez le sel dans vos préparations; mieux vaut resaler à table, si nécessaire;
  • évitez les épices: les nerfs gustatifs d'un enfant sont très sensibles;
  • privilégiez les herbes aromatiques, riches en vitamines et en minéraux.

Pour en savoir plus: 5 par jour: https://www.5parjour.ch/