Qu'est-ce qui change avec l'arrivée du deuxième enfant?

L'arrivée du deuxième enfant a bouleversé la vie de notre blogueuse. D'un côté, plus de temps pour soi et l'impression de ne pas répondre aux besoins des deux enfants; de l'autre, un grand bonheur. Qu'est-ce qui l'emporte?

Pour moi, les premières semaines avec deux tout-petits ont été un jeu d'enfant. Après un accouchement sans complications et des suites de couches plutôt décontractées, j'ai profité d'une période sans souci avec mes deux filles.

L'expression «en avoir deux, c'est comme en avoir trois» ne s'appliquait pas à moi à ce moment-là. Comme presque tous les bébés, notre petit bout de chou passait pas mal de temps à dormir, et la grande était de plus en plus autonome. Je me disais que c'était une vie de maman vraiment facile. Mais chez nous aussi, la gestion du quotidien avec deux enfants a fini par se transformer en véritable défi.

Car au bout de quelques mois, le bébé dormait déjà beaucoup moins. Il découvrait progressivement son environnement, était de plus en plus alerte et demandait toute mon attention. Au même moment, l'aînée s'est mise à trouver la sieste – et donc ma petite pause bien méritée – superflue. Du jour au lendemain, il m'a fallu faire une croix sur les seuls moments où je pouvais prendre un peu de temps pour moi.

Avant la naissance de ma deuxième fille, je pouvais me consacrer entièrement à la première. Aujourd'hui, j'ai souvent l'impression de ne pas arriver à répondre aux besoins des deux. Il suffit que je sois en train de changer la couche du bébé ou de lui donner à manger pour que l'aînée réclame une histoire. Quand elle était bébé, ma première fille et moi, on pouvait rester des heures au lit le matin, blotties l'une contre l'autre. Aujourd'hui, je l'emmène à la première heure au groupe de jeu, avec la cadette bien emmaillotée dans la poussette.

En parlant de se préparer pour sortir: il faut compter au moins deux fois plus de temps pour ça avec deux enfants. Il m'arrive – surtout en hiver – d'y passer une bonne heure avant que nous soyons prêtes toutes les trois. Avec un seul enfant, la notion d'efficacité avait déjà pris un tout autre sens. Aujourd'hui, avec deux enfants, elle n'en a plus aucun. Alors inévitablement, on jette une bonne résolution ou deux par-dessus bord. Ma fille veut à tout prix mettre sa jupe en tulle rouge avec son haut rose et son collant jaune? Peu importe! L'essentiel, c'est qu'on arrive au groupe de jeu avant qu'il soit fini.

Aujourd'hui, je peux donc confirmer qu'avoir un enfant, c'est comme n'en avoir aucun. Et je me demande parfois comment je m'occupais avec un seul enfant. Ça devait être super facile. Mais attention: avoir deux enfants, c'est tout simplement le top. Quand je les regarde jouer ensemble et interagir toutes les deux, ou quand je vois la grande faire rire sa petite sœur aux éclats, alors je sais que notre famille est au complet. Et qu'il n'y a rien de plus précieux pour moi que ces moments magiques.

Isabelle, la blogueuse de Hello Familly

Publicité