Quand les couples deviennent parents

Il y a, paraît-il, des couples qui essaient de réparer leur relation en faisant un enfant. Leur logique? Un enfant, ça cimente une union, ça oblige à rester ensemble. Rien n'est plus faux.

Nous ne nous sommes jamais autant disputés qu'après la naissance de notre fille. S'occuper d'un nouveau-né, c'est une situation extrême. Surtout pour la maman. Au manque de sommeil s'ajoutent l'épuisement dû à l'accouchement et, la plupart du temps, des problèmes d'allaitement. Le papa fait son maximum pour aider, mais il ne peut pas faire grand-chose tant que l'enfant est lié à la mère par l'allaitement. Le stress qui en découle est un poison pour toute relation, aussi harmonieuse soit-elle au départ. D'autant plus qu'au début, la femme ne se voit souvent plus comme compagne, mais uniquement comme maman.

Quand un couple devient une famille, les rôles sont redistribués. Le père retourne au travail, tandis que la mère – du moins au début – reste à la maison avec le bébé. En ce qui me concerne, passer du statut de journaliste dynamique à celui de femme au foyer n'a pas été facile. Au lieu de sortir et d'interviewer des gens passionnants, je passais mes journées à changer des couches, à faire le ménage et à stériliser des biberons. 

Je ne m'ennuyais pas: je n'avais pas le temps. S'occuper d'un nourrisson est un travail à plein temps: j'avais l'impression d'être active toute la journée et pourtant, le soir, l'appartement ressemblait à un champ de bataille. Le papa revenait et me demandait ce que j'avais fait de ma journée.

Je le confesse, je l'enviais. Je l'enviais pour avoir une vie en dehors de notre appartement. Pour avoir d'autres sujets de conversation que l'allaitement et la digestion du bébé. Et parfois, j'avais l'impression qu'il n'avait aucune considération pour mon travail. Tout cela n'est pas particulièrement propice à une bonne relation de couple.

Qu'avons-nous fait pour nous en sortir? Nous avons parlé, longuement et intensément. Au fil de nos discussions, j'ai compris qu'en dépit des apparences, le père de mon enfant me comprenait et qu'il avait beaucoup d'estime pour mon nouveau rôle de mère. Il y a autre chose qui nous a aidés: mon retour au travail après un long congé parental. Certes, je travaillais à temps partiel, mais je me suis de nouveau sentie sur un pied d'égalité avec le père de mon bébé. Nous nous partagions les tâches ménagères et la garde de l'enfant, et nous avons fini par trouver notre routine. Et plus la routine s'installait, plus notre couple se remettait à fonctionner.

Nous pouvons bien l'avouer: de temps en temps, notre fille passe le week-end chez ses grands-parents. Et même si elle nous manque énormément, nous apprécions beaucoup ces moments à deux. C'est une aide précieuse pour notre relation de couple et je conseille à tous les parents de nous imiter. 

Deborah, blogueuse Hello Family

Publicité