Quand les parents deviennent grands-parents

L'arrivée du premier bébé est un grand chamboulement. Un couple devient parents, tandis que ses parents deviennent eux-mêmes grands-parents.

Aux réjouissances liées à l'annonce du petit-enfant succèdent rapidement bien des questionnements de part et d'autre. Comment et sous quelle forme les grands-parents sont-ils impliqués dans l'éducation? A quel point peuvent-ils être sévères ou indulgents? A quelle fréquence s'occupent-ils des petits-enfants? En ont-ils vraiment envie?

Un échange ouvert et sincère concernant les attentes mutuelles est tout indiqué. 

J'ai beaucoup de chance: ma mère vient à la maison un jour par semaine pour s'occuper de notre fille. Au préalable, nous nous sommes toutefois entretenus au sujet de nos attentes précises en matière d'éducation. Etant donné que nous ne souhaitions pas suivre dogmatiquement un style d'éducation bien précis (ce n'est toujours pas le cas), nous ne savions pas vraiment quelle direction suivre. Tous ensemble, nous avons donc décidé de simplement donner le meilleur de nous-mêmes. Et cela s'est bien passé. Les grands-parents sont aussi des parents. Ce que nous sommes, nous leur devons aussi en partie. Dès lors, il n'y a aucune raison qu'ils soient systématiquement dans l'erreur. 

Et pourtant: le conflit est toujours latent. Si vos principes en matière d'éducation sont diamétralement opposés, il va être difficile de trouver un terrain d'entente. Dans ce cas, mieux vaut pour tout le monde que les grands-parents s'abstiennent de toute prise en charge pendant un certain temps. 

Heureusement, nous n'en sommes pas là: seuls de petits détails nous font parfois bouillir intérieurement. Car apparemment, nous ne faisons pas tout comme il faut. Notre enfant a soit beaucoup trop chaud, soit beaucoup trop froid. D'après ses grands-parents, le chocolat est un cadeau approprié en toutes circonstances. D’ailleurs, n'importe quel cadeau est approprié en toutes circonstances. Il arrive aussi que nous soyons en désaccord sur le style vestimentaire. Mais au fond, ce ne sont pas vraiment des problèmes. Notre fille aime ses grands-parents par-dessus tout. Depuis que nous sommes nous-mêmes parents, nous entretenons des contacts plus étroits avec eux. 

En définitive, il faut laisser les grands-parents agir en tant que tels. Même si cela signifie parfois accepter qu'ils gâtent vos enfants, probablement plus qu'ils ne l'ont fait avec vous et que vous ne le feriez vous-mêmes.

Jérôme, blogueur Hello Family

Publicité