Comment voyager en avion avec des enfants

Beaucoup de parents redoutent de prendre l'avion avec leur progéniture. Pour tout dire, j'ignorais moi-même comment mes enfants supporteraient un long trajet dans les airs et comment ils s'accommoderaient du manque d'espace.

Il arrive parfois que les enfants s'assoupissent avant le décollage, bercés par le ronronnement des moteurs. Plus rarement, ils s'amusent à transformer des noix en projectiles, par exemple... De manière générale, voyager en avion avec des enfants peut s'avérer tout à fait agréable, à condition de se préparer et de s'informer au préalable auprès de la compagnie aérienne concernée.

Voici les principaux conseils tirés de ma propre expérience:

Embarquer le pousse-pousse

La plupart des compagnies aériennes autorisent les passagers à se rendre jusqu'à l'avion avec un pousse-pousse (ou une poussette) pliable, qui est mis en soute juste avant l'embarquement. Selon la destination, vous récupérez votre bien soit directement à la descente d'avion, soit sur le tapis à bagages.

Attention: le pousse-pousse doit aussi être étiqueté et présenté à l'enregistrement. Néanmoins, étant donné qu'il n'arrive pas toujours totalement indemne à destination, je vous conseille de ne pas emporter le plus beau modèle en vacances.

Faire manger bébé dans l'avion

Le transport de liquides dans les bagages à main est soumis à des dispositions spéciales. En revanche, le lait et les aliments liquides pour bébés peuvent être emportés sans problème. Pensez malgré tout à prévoir un peu plus de temps pour le passage des contrôles de sécurité lorsque vous amenez de la nourriture.

De nombreuses compagnies proposent des bouillies de fruits et de légumes en petit pot ou des menus enfants (sur réservation). Mon conseil: emportez des petits en-cas tels que des galettes de riz, des barres de céréales ainsi que d'autres petites choses à grignoter pour vos enfants. Outre le fait de combler rapidement les petits creux, ceux-ci ont le mérite de trouver grâce à leurs yeux...

Les changements de pression

Voyager en avion ne constitue pas un problème pour les bébés allaités: il suffit de les mettre au sein lorsqu'il faut équilibrer la pression. Bien entendu, le biberon ou la lolette font également l'affaire. Tout les moyens sont permis du moment que les enfants sont occupés à téter ou à sucer pendant le décollage et l'atterrissage. Quant aux enfants plus âgés, ils pourront sucer des bonbons ou mâcher un chewing-gum.

De l'action, s'il vous plaît!

C'est bien connu, les enfants ont besoin d'action et de mouvement. Il vous faudra donc profiter du temps que vous avez à votre disposition avant le décollage. Si le fait de laisser embarquer les familles en premier est une bonne chose en soi, cela prolonge toutefois le temps passé dans l'avion. Profitez plutôt de l'embarquement prioritaire pour embarquer seul et commencer à tout préparer avant que les enfants n'arrivent avec l'autre parent.

Il n'est pas rare que l'équipage offre un petit cadeau aux jeunes passagers et que des petits films et des jeux vidéo leur soient proposés. Pensez tout de même toujours à emporter le doudou et le jouet préféré de vos enfants, ainsi que des livres et autres objets pour les divertir. A la longue, regarder défiler les nuages peut devenir ennuyeux... 

Une nacelle pour les vols long courrier

Les meilleures places avec un bébé se situent à l'avant. Les enfants jusqu'à 10 kg peuvent être placés dans une nacelle fixée à la paroi située devant la première rangée de sièges. Pensez à en réserver une suffisamment tôt. Vous parviendrez ainsi peut-être à dormir quelques heures sans avoir bébé sur les bras et vous aurez plus d'espace pour les jambes. 

Attention: la première rangée de sièges n'est pas forcément la meilleure pour les enfants plus grands, pour la simple et bonne raison que les accoudoirs ne peuvent pas être relevés. Ce serait pourtant bien pratique de pouvoir dormir en travers des sièges, à moitié couché sur papa ou maman!

Last but not least...

Ne prêtez pas attention aux voisins qui manifesteraient de l'exaspération, et ne vous préoccupez pas de la réaction des passagers qui n'ont pas d'enfants ou de ce qu'ils pourraient dire ou penser en voyant le vôtre pleurer. Restez calme et décontracté et profitez de votre vol!

Isabelle, la blogueuse de Hello Family