Onzième mois

Bébé sait ce qu’il se veut. Il babille beaucoup: répondez-lui, c’est important.

A onze mois, les bébés s'agrippent adroitement aux meubles pour se mettre debout.

La plupart des bébés arrivent désormais à se balader à quatre pattes dans tout l’appartement et à se tenir aux meubles pour se lever. Peut-être avez-vous même commencé à observer ce geste: bébé se tient à un meuble et pose un pied vers l’avant. Si c’est le cas, cela signifie qu’il ne va pas tarder à marcher. Lorsque vous lui tenez la main, il parvient à faire ses premiers pas, non assurés. S’il se tient bien debout, il arrive à lever un pied sans tomber.

Avant le stade «debout», vous constaterez qu’il marche de plus en plus à quatre pattes. En effet, il a maintenant compris comment coordonner ses jambes et ses bras, ses mains et ses pieds, pour avancer. Certains bébés atteignent même une vitesse impressionnante, ce qui signifie aussi un risque d’accident accru! Votre appartement est certainement équipé d’un tas de barrières de sécurité depuis un bon moment, mais n’oubliez pas que bébé cherche inlassablement à les contourner et à les vaincre. C’est tellement drôle de contourner les lois! Non?

Il est maintenant capable d’attraper de nombreuses choses, et il ne sait pas que certaines peuvent s'avérer dangereuses. Il n’est pas encore capable, à cet âge, d’évaluer le danger. Les angles durs et tranchants menacent partout. Pour vous faire une idée de ce que peut être «un environnement sûr pour votre bébé», mettez-vous à sa place. D’abord mentalement, puis adoptez réellement sa position. Couchez-vous carrément sur le sol et observez ce qui pourrait s’avérer dangereux pour lui. Vous serez surpris…

L’époque où vous aviez un bébé sans

défense est bien révolue. Aujourd’hui, votre bébé a ses propres velléités, plans et souhaits. Il décide lui-même des personnes qu’il aime ou pas, de ce qu’il veut manger ou n’apprécie pas. Votre enfant veut manger seul, mais ne veut pas rester seul. Il n’apprécie pas du tout que vous vous occupiez d’autre chose.

Votre enfant a désormais bien compris qu’il n’est pas une «extension» de vous mais bien un être à part entière. Et cet être montre déjà des traits de caractère propres; il veut tester ses limites, et idéalement les dépasser. Cela se fait en général aux dépens des parents. Il est primordial que vous souteniez cet apprentissage, car il est essentiel au développement de l’enfant, sans oublier cependant de bien montrer les limites. Il s’agit d’apprendre à respecter les autres (dans ce cas, ses parents). A presque un an, l’enfant comprend très bien que le son «NON» est une interdiction, même s’il ne réagit pas immédiatement.

Il est capital que vous réagissiez aux babillages

de votre enfant, même si vous ne les comprenez pas vraiment. C’est un langage. Le sien. Préférez les jeux de répétition et d’imitation, imitez vous aussi votre bébé (reprenez ses gestes, etc.) tout en insistant pour qu’il imite également les vôtres. Vous êtes le reflet de votre enfant, et lorsqu’il parvient à se reconnaître cela est très bon, non seulement pour le développement du langage, mais aussi pour son développement intellectuel.

A presque un an, les enfants saisissent très bien le sens des félicitations ou des réprimandes. Les réprimandes servent à fixer des limites, les éloges, la gentillesse et la reconnaissance (surtout lorsqu’il se tient debout, marche à quatre pattes ou saisit des objets correctement) servent à le motiver. Rien de correct et aucun progrès ne se font sans motivation… N’est-ce pas?


Swissmom et Hello Family

Le guide Hello Family pour les familles a été élaboré en collaboration avec swissmom, le portail d'informations sur la grossesse, la naissance et les enfants.

Accéder au site swissmom