Les disputes entre frères et sœurs

D’énormes disputes éclatent parfois dans les familles avec plusieurs enfants. Cela fait partie de la vie quotidienne et n’a rien d’anormal. Les tourner en dérision ou lever l’index ne sert à rien mais il faut fixer des règles.

Les disputes font partie du quotidien de toute fratrie: elles sont nécessaires et constructives.

Au cours d’une dispute, ce sont les divergences d’intérêts, d’expériences et d’humeurs des enfants aux caractères divers, qui s’affrontent. Il faut que vos enfants aient aussi l’occasion de régler ces conflits pour apprendre à s’affirmer et à développer une saine confiance en eux.

Les disputes sont donc nécessaires, même si elles perturbent parfois la vie familiale et agacent les parents, faisant ainsi apparaître des tensions. Lorsque les hurlements dans la chambre des enfants ou que la guerre à table auront cessé, vous finirez par vous demander si vous devez intervenir et comment faire pour éviter une telle escalade la prochaine fois.

Le plus important est en fait de saisir le bon moment. Si vous intervenez trop tôt, vos enfants n’auront plus la possibilité de régler la situation par eux-mêmes. Si vous intervenez trop tard, il se peut qu’aucune solution amiable ne soit déjà plus envisageable. Le bon moment serait donc celui où tous les reproches et toutes les accusations ont été exprimés et que la dispute commence à tourner en rond.

A ce moment-là seulement, intervenez en tant qu’adulte pour résumer la situation en utilisant des mots adaptés aux enfants et montrez à tous les belligérants que vous les prenez au sérieux. Les tourner en dérision, les menacer ou lever l’index ne sert à rien. Les enfants comme les adultes ont besoin de se sentir compris dans leur colère avant de pouvoir se montrer compréhensifs envers les autres. Souvent, ce petit coup de pouce permet même à vos enfants de trouver une solution tout seuls.

Si vous avez manqué ce moment et que la guerre est déjà déclarée, essayez de poser cette question: «C’est pour rire ou c’est sérieux, là?». Cela fera peut-être comprendre aux enfants qui s’affrontent qu’ils sont sur le point de franchir la limite entre une dispute qui reste tolérable et une violence qui ne l’est plus. Si le conflit a déjà dépassé ce stade, il faut alors intervenir: séparez énergiquement les belligérants.


L’une des bases essentielles pour éviter les disputes est de fixer des règles fermes et obligatoires pour tous, que vous pouvez établir ensemble avec vos enfants, en vous posant les questions suivantes:

  • Quels jouets et quels territoires personnels sont interdits?
  • Quels gros mots sont autorisés?
  • Jusqu’où peuvent aller les relations physiques?
  • Quels devoirs et quels droits ont les membres de la fratrie selon leur âge?

Il est évident que ces règles doivent être équitables. Et encore un conseil: l’ennui attise les disputes. Lorsque les enfants sont occupés, ils n’ont ni le temps ni l’envie de se chamailler.


swissmom et Hello Family

Le guide Hello Family pour les familles a été élaboré en collaboration avec swissmom, le portail d'informations sur la grossesse, la naissance et les enfants.

Accéder au site swissmom