Des couches au pot

S'il n'y a pas d'âge idéal pour troquer les couches contre le pot, l'apprentissage de la propreté est en général plus facile pour les filles que pour les garçons.

Tout est sous contrôle

Chaque enfant apprend la propreté à son rythme.

A partir d'un an, avec la maturité de la moelle épinière, l'enfant est capable de sentir que sa vessie est pleine, sans toutefois pouvoir la contrôler. Il commence à se rendre compte qu'il remplit sa couche. Entre 24 et 48 mois, la plupart des enfants peuvent retenir l'urine la journée. Le contrôle nocturne de la vessie n'intervient en moyenne que six mois après. Pour les selles, les choses vont en général nettement plus vite. A six ans, la vessie est complètement maîtrisée et la miction contrôlée.

Les parents peuvent aider leur enfant à devenir propre en l'encourageant et, surtout, en faisant preuve de calme et de patience. En cas d'accident, mieux vaut ne rien dire plutôt que de montrer de la déception, voire de réprimander. Prévoyez des vêtements pratiques, que l'enfant puisse enlever tout seul en cas de fuites.


Pipi au lit: causes et solutions

La plupart des parents s'inquiètent quand leur rejeton fait pipi au lait. Pas de panique, ça se soigne!

Chez le jeune enfant

Votre enfant fait pipi au lit? C'est l'un des troubles les plus fréquents de la petite enfance. S'il est vrai que les choses s'arrangent souvent d'elles-mêmes au bout d'un certain temps, l'enfant a néanmoins besoin d'énormément de réconfort et de soutien de la part de sa famille pour pouvoir surmonter cette phase difficile sans angoisses ni sentiments de culpabilité.

Si votre enfant mouille ses draps, commencez par consulter un pédiatre pour écarter une éventuelle carence d'hormone antidiurétique ou toute autre cause physiologique. En cas de besoin, le médecin prescrira un traitement hormonal. Il peut également vous recommander pour la nuit des sous-vêtements absorbants, qui donneront à l'enfant un sentiment de sécurité et de confiance en soi, tout en aidant la famille à dédramatiser le problème.

Après cinq ans

Quand un enfant fait pipi au lit après cinq ans, on parle d'énurésie nocturne.

Ce trouble touche 20 % des enfants de cinq ans et 10 % des enfants entrant en primaire. Au regard d'un fort taux de guérison spontanée de 15 % par an, le problème est généralement lié à une immaturité vésicale, comme en témoigne le docteur Jean-Claude Wetzel, pédiatre à Wetzikon.

Les causes

Environ 80 % des enfants qui font pipi au lit souffrent d’énurésie nocturne primaire monosymptomatique, qui peut être héréditaire. Ces enfants n’ont jamais été propres la nuit plus de six mois d'affilée, mais n’ont aucune fuite la journée. Il est très souvent difficile de les réveiller. L'énurésie résulterait alors d'un retard de maturation de la fonction vésicale. Mais elle peut aussi être due à un manque de vasopressine, l'hormone antidiurétique (ADH).

Les 20% restants souffrent d’une énurésie secondaire. Ce sont des enfants qui étaient propres pendant une période d'au moins six mois, et qui se remettent à mouiller leurs draps, le plus souvent à la suite d'un choc psychologique.

Les solutions

Il existe aujourd’hui un traitement médical qui, dans 60 à 80 % des cas, peut régler le problème en quatre à six mois en remplaçant l'hormone antidiurétique, produite en quantités insuffisantes par l’organisme.

Le «pipi stop» est un dispositif nocturne qui aide l’enfant à contrôler sa vessie. Relié à une alarme qui se déclenche à la première goutte d'urine, il réveille l'enfant, remplissant une fonction qui normalement est naturelle.

Autre solution, même s'il n'existe pas de statistiques précises sur les chances de réussite: les médecines douces telles que l'homéopathie et l'acupuncture.

Quelle que soit la méthode choisie, le problème se règlera plus vite s'il est pris en charge que si rien n'est tenté, sachant qu'une énurésie non soignée peut conduire à des troubles psychiques lourds à porter.

Comment aborder la question avec votre enfant?

Surtout ne le grondez pas! Il existe différentes formes d'incontinence et donc plusieurs solutions possibles. Pour savoir laquelle est la plus adaptée à votre enfant, il faut commencer par consulter un médecin, qui établira un diagnostic précis.

  • Parlez ouvertement à votre enfant. Expliquez-lui qu'il n'est pas le seul à faire pipi au lit et qu'il peut compter sur vous pour l'aider.
  • Félicitez-le lorsqu'il ne mouille pas ses draps et en toute autre occasion. Réconfortez-le en cas d'échec.
  • Notez les nuits sans fuites sur un calendrier pour que l'enfant puisse mieux se rendre compte du problème.

Enurésie nocturne primaire ou secondaire?

L'énurésie nocturne, familièrement «pipi au lit», est caractérisée par la survenue pendant le sommeil de mictions involontaires et inconscientes chez l’enfant de plus de cinq ans. On distingue énurésie nocturne primaire et secondaire:

L'énurésie primaire: elle est souvent due à une immaturité vésicale; l'enfant n'est pas encore capable de sentir, dans son sommeil, que sa vessie est pleine. Vient ensuite le facteur génétique, lorsque l'un au moins des parents a lui-même été énurétique. Autre cause fréquente: le manque d'hormone antidiurétique, dont le rôle est de réduire la production d'urine la nuit; si la sécrétion hormonale est insuffisante, la vessie déborde.

L'énurésie secondaire: la cause est ici souvent d'ordre psychologique. Tout changement important est susceptible de déclencher une énurésie nocturne chez un enfant qui était propre depuis longtemps: la naissance d'un petit frère ou d'une petite sœur, la disparition d'un proche, une séparation, voire un déménagement.


swissmom et Hello Family

Le guide Hello Family pour les familles a été élaboré en collaboration avec swissmom, le portail d'informations sur la grossesse, la naissance et les enfants.

Accéder au site swissmom