La science de la lolette

Pour les nouveaux-nés, le réflexe de succion est vital : il les empêche de s’affamer. Par la suite, il aide à l’apaisement. Certains enfants recrachent la lolette systématiquement, d’autres ne peuvent se calmer sans elle.

Même après le sevrage, la lolette aide l'enfant à se calmer.

Une chose est sûre: la lolette déclenche les passions, chez les parents aussi, dont certains y sont complètement opposés. Les spécialistes, eux, n’ont aucune objection à la sucette durant les trois premières années. La plupart des enfants l’abandonnent d’ailleurs avant leurs quatre ans. Si, durant cette période, la mâchoire s’est déformée en entraînant, par exemple, un écartement entre les incisives, empêchant l’enfant de mordre correctement devant, il y a de fortes chances qu’il se referme. L’utilisation du pouce est plus problématique, car les enfants concernés le sucent généralement plus longtemps, parfois même alors qu’ils sont déjà entrés à l’école depuis un bout de temps. Aujourd’hui, certains orthodontistes recommandent même de donner une sucette durant les trois premiers mois afin d’éviter que les enfants ne prennent l’habitude de sucer leur pouce.

A 4 ans, 1% des enfants seulement continuent à sucer leur pouce ou à prendre une sucette. Mais dans pareil cas, les parents doivent essayer de faire perdre cette habitude à leur enfant. S’ils n’y parviennent pas, il faut, de l’avis des dentistes pour enfants et des orthodontistes, utiliser un appareil dentaire spécial, et ce, avant que les dents de devant permanentes ne poussent (au plus tard, lorsque les incisives de lait de la mâchoire inférieure bougent), pour empêcher l’enfant de sucer son pouce ou la sucette et corriger l’effet de la succion sur la position des dents.

Les deux côtés de la sucette

Lors de l’achat de la sucette, veillez à ce que le modèle choisi ait un bord asymétrique afin que vous puissiez vérifier facilement si la sucette est bien positionnée en bouche. Si ce n’est pas le cas, elle risque en effet de perturber le développement de la dentition. Il ne faut jamais mettre la sucette en bouche et la donner ensuite au bébé sans l’avoir passée à l’eau, car vous risquez de transmettre des caries et d’autres bactéries. De même, ne trempez jamais la sucette dans des produits sucrés, surtout pas dans du miel, qui, outre des caries, peut provoquer le botulisme, une infection très dangereuse causée par une bactérie (clostridium botulinum). Si vous attachez la sucette aux vêtements de votre enfant à l’aide d’une chaînette, veillez à ce qu’elle soit la plus courte possible (10 cm) pour qu’il ne puisse pas s’étrangler avec. N’utilisez jamais de cordon pour passer la sucette autour du cou de votre enfant ou l’attacher à un membre. Les chaînes en perles peuvent aussi être dangereuses: si la chaîne casse, le bébé risque d’avaler les perles.

Lorsque votre enfant commencera à parler, il est important qu’il ne parle pas avec la sucette en bouche ! Sinon, l’apprentissage du langage se déroulera pas correctement et votre enfant prendra de mauvaises habitudes. S’il garde trop longtemps la sucette, la motricité de la bouche se modifie, la langue glisse vers l’arrière pendant la succion, les muscles orbiculaires des lèvres s’assouplissent et la respiration se limite à la seule respiration par la bouche. Les enfants qui gardent la sucette longtemps ont également tendance à avoir plus souvent des otites.

Habituez progressivement votre enfant à prendre uniquement la sucette pour aller se coucher ou pour se calmer et se consoler. Il ne devrait pas la garder plus de six heures d’affilée en bouche.


swissmom et Hello Family

Le guide Hello Family pour les familles a été élaboré en collaboration avec swissmom, le portail d'informations sur la grossesse, la naissance et les enfants.

Accéder au site swissmom