8 mois

Bébé joue à cache-cache et commence à ramper. L'heure est venue de sécuriser votre appartement ou votre maison.

Votre logement doit être sûr pour votre enfant lorsqu'il commence à ramper.

Votre bébé commence maintenant à manger des gâteaux ou des bananes qu’il tient en main, et à boire avec une tasse. La plupart des enfants ont déjà leurs premières dents, d'où l'importance primordiale de ne leur donner que des jus ou thés non sucrés pour éviter que des caries n’apparaissent sur leurs dents de lait et sur les futures dents définitives.

Auparavant, le fait que votre bébé roule et passe de la position ventrale à la position dorsale était plutôt le résultat d’un manque d’équilibre, et donc de mouvements involontaires. Aujourd’hui, il se tourne volontairement, en commençant par les épaules, puis la partie inférieure de son corps (chaque bébé développe sa propre technique). Ce passage volontaire de la position ventrale à la position dorsale est une préparation essentielle à l’étape de marche à quatre pattes. Il est désormais capable de s’asseoir le dos droit et s’appuie sûrement de côté. Il parvient à se retourner et se mettre sur le dos, puis tend ses bras pour se tenir à quatre pattes en soulevant simplement son derrière. Le voilà qui commence à «se tortiller», étape qui précède celle de «ramper». Sur les genoux, il arrive à se soulever en prenant appui sur un meuble.

Cette mobilitéque

bébé vient de découvrir s’accompagne régulièrement de petits accidents sans gravité. Ils font partie du développement, même si cela vous met souvent dans tous vos états lorsque vous observez votre enfant. Votre bébé doit faire ses propres expériences, c’est pourquoi il est recommandé de le laisser faire et de prendre un peu de recul. Attention, cela ne vous dispense pas d’équiper votre maison avec toutes les sécurités enfant.

Parents, vous entrez dans une période particulièrement agréable où vous découvrez que votre enfant ne se contente plus de percevoir et consommer, mais participe et réagit. Vous le remarquerez particulièrement au moment de jouer. 

L’enfant intervient désormais activement lorsque vous jouez. Un exemple, lorsque vous jouez à «toc-toc, qui est là?», il a un rire joyeux lorsque vous vous cachez derrière la porte et réapparaissez, sourire aux lèvres, en disant «coucou!». Et lorsque vous disparaissez de telle manière que vous pouvez réapparaître en deux fois, l’enfant ne tarde pas à apprendre ces deux moyens et à les observer. Il est également intéressant de noter que tout ce que l’enfant ne voit pas a disparu pour lui: p. ex. lorsque vous cachez votre visage derrière vos mains, puis les retirez en disant «coucou, je suis là!», l’enfant considère que vous partez vraiment, comme si vous quittiez la pièce. Le contraire fonctionne également: placez une couverture légère sur la tête de votre bébé, et vous verrez qu’il l’enlèvera. Certes il ne vous dira pas «coucou!» mais aura forcément une expression qui voudra dire la même chose. Ce jeu est une occupation dont les bébés de huit mois ne se lassent pas. Votre bébé a sûrement déjà été couvert de peluches et autres jouets par vous, vos amis et votre famille. Vous remarquez cependant que certains se démarquent et sont devenus ses jouets préférés. Il s’agit généralement d’une peluche en tissu, petite ou grosse, qui porte déjà les marques de l’affection qui lui a été donnée ces derniers mois. Exploitez ce lien qui existe et donnez à votre enfant son doudou préféré pour dormir, afin que son ami l’accompagne dans ses rêves, le rassure et le sécurise.

Les jouets propicesà

cette période sont les blocs de construction et pièces que l’on peut empiler, ou encore les balles que l’ont peut rouler d’un endroit à un autre. N’oublions pas non plus les jeux dont la forme change subitement (livres animés pop-up). Bien entendu, d’autres jouets peuvent également plaire à votre bébé, à condition surtout qu’ils soient mobiles, fassent des petits bruits et soient colorés. Votre bébé étudie son jouet de près avec les mains (et toujours également avec la bouche). Si celui-ci tombe ou lui glisse des mains, attendez-vous à ce que votre enfant le pointe du doigt en criant et en pleurant jusqu’à ce que vous le ramassiez. Faites en sorte que ramasser son jouet soit le moins «théâtral» possible, car votre bébé pourrait ne pas tarder à trouver que voir ramasser son jouet est bien plus intéressant que le jouet en lui-même, et donc le faire tomber exprès et de manière répétée. Veillez à ce que le jouet reste le centre d’intérêt de votre bébé.

C’est à cet âge que les enfants commencent à tester vos limites. Vous vous êtes certainement déjà entendu dire à plusieurs reprises que le téléphone n’est pas un jouet ou que tirer les cheveux fait mal, mais votre bébé teste jusqu’où il peut aller avant d’entendre le prochain «non, non» de votre part. Cela n’arrive ni parce qu’il ne vous écoute pas ni parce qu’il veut être méchant, mais simplement parce qu’il est curieux et aussi parce qu’il ne se souvient pas de la dernière interdiction que vous lui avez communiquée. Il ne vous reste plus qu’une chose à faire: dire non à nouveau et détourner son attention.


Swissmom et Hello Family

Le guide Hello Family pour les familles a été élaboré en collaboration avec swissmom, le portail d'informations sur la grossesse, la naissance et les enfants.

Accéder au site swissmom