Qu'est-ce que la diversification alimentaire menée par l'enfant?

Depuis quelques temps, une nouvelle tendance fait parler d'elle: la diversification alimentaire menée par l'enfant (DME). Elle consiste à proposer au bébé différents aliments à manger avec les doigts et à le laisser libre de choisir ce qu'il mange et en quelles quantités.

Qu'est-ce que la diversification alimentaire menée par l'enfant?

La diversification alimentaire menée par l'enfant (DME) consiste à laisser bébé choisir les aliments et quantités qu'il souhaite manger. Développée en Grande-Bretagne, la DME fait de plus en plus d'adeptes en Suisse. L'objectif est de permettre aux bébés d'apprendre à manger de manière autonome, de découvrir les aliments, de développer une sensation naturelle de satiété et d'explorer leurs préférences gustatives.

Au lieu de nourrir votre bébé avec des purées et des bouillies, vous lui proposez un assortiment d'aliments à manger avec les doigts. A lui de décider ce qu'il mange et en quelles quantités. Cette méthode a vocation à stimuler l'alimentation autonome des enfants. La poursuite de l'allaitement permet de couvrir les besoins nutritionnels de votre bébé, et cela jusqu'au moment où il mangera de lui-même suffisamment d'aliments solides.

A partir de quel âge bébé est-il prêt pour la DME?

Vous pouvez commencer la DME à l'âge où votre enfant est prêt pour la diversification alimentaire classique, c.-à-d. autour du cinquième ou du sixième mois. La transition se fait en douceur car bébé continue d'être allaité. D'autres signes aident à déterminer si l'enfant est prêt pour la DME:

  • Votre bébé doit pouvoir se tenir assis avec le dos droit dans une chaise haute ou sur vos genoux afin de ne pas s'étouffer.
  • Il doit pouvoir tenir sa tête tout seul et être capable de saisir un objet avec le poing ou entre le pouce et l'index et de le porter lui-même à sa bouche.
  • Le réflexe d'extrusion doit avoir disparu sans quoi votre bébé repoussera la nourriture avec la langue.
  • Votre bébé doit manifester son intérêt pour les aliments, par exemple en les saisissant à la table familiale ou en imitant vos mouvements de mastication.

Comment fonctionne la DME?

Pour commencer, laissez votre enfant participer aux repas familiaux dans sa chaise haute. Au fil des jours, il prendra de lui-même les aliments disposés sur les assiettes et imitera vos mouvements.

Il vous faut préparer des repas présentés sous forme de morceaux adaptés à votre bébé. Laissez votre enfant choisir les aliments qu'il souhaite goûter et ne lui mettez jamais d'aliments dans la bouche. C'est à lui de décider quand il est prêt pour les aliments solides et combien de temps ses repas dureront. Il n'est pas question de nourrir votre enfant à la cuillère. Vous ne faites que participer au repas familial et n'intervenez pas dans son alimentation.

Il est important que votre enfant soit entièrement concentré sur le repas. Il ne doit pas être distrait par la radio, la télévision ou ses jouets. De plus, vous devez veiller à ce que votre enfant ne soit pas trop fatigué ou affamé car il ne montrera pas d'intérêt pour les aliments.

Quels aliments proposer à bébé?

Tous les aliments que peut saisir votre bébé et qu'il peut écraser avec ses gencives sont autorisés. Les légumes et les fruits mous, les pâtes, même le fromage ou le poulet cuit conviennent aux premières tentatives de DME. Il existe aujourd'hui de nombreuses recettes de plats adaptés à la DME. Vous pouvez laisser libre cours à votre imagination. Une seule règle: les aliments à manger avec les doigts que vous proposez à votre bébé doivent être sains. Les produits alimentaires suivants doivent donc être évités:

  • Produits très salés et contenant des sucres ajoutés
  • Aliments très épicés
  • Noix, olives et autre aliments avec lesquels votre bébé pourrait s'étouffer
  • Thon et fruits de mer
  • Miel
  • Œufs mollets ou à la coque

Critique de la DME

La DME ne fait pas l'unanimité. Certains pédiatres déconseillent même d'employer cette méthode. Selon eux, comme les bébés ne mangent au début qu'en petites quantités, il ne reçoivent pas assez de nutriments et peuvent ainsi développer des carences. De plus, de nombreux enfants ne sont pas encore suffisamment développés pour saisir des petits morceaux et les mettre à la bouche. Enfin, le risque d'étouffement serait plus élevé.

Les défenseurs de la DME contestent ces critiques: comme les bébés continuent d'être allaités, l'apport en nutriments est garanti et les carences évitées. Par ailleurs, l'alimentation autonome stimulerait la coordination main-œil. Les bébés progresseraient peu à peu et apprendraient plus vite à manger sans aide extérieure. Ils développeraient également une sensation de satiété naturelle. Les premières études ont montré que les bébés nourris par DME présentent un risque plus faible de développer un surpoids pendant leur enfance.

La bonne méthode se situe probablement entre ces deux approches. Si votre enfant n'est pas encore en mesure de manger de façon autonome, vous pouvez recourir aux purées pour couvrir ses besoins nutritionnels. Quand il sera suffisamment développé pour manifester sa volonté, vous pourrez lui laisser davantage de liberté dans son alimentation. Il apprendra ainsi à manger de façon autonome et à écouter son corps.

Publicité