4e semaine

Bébé est capable de suivre un mobile des yeux. Il sourit, il pleure. C’est le moment du bilan du premier mois chez le pédiatre.

A quatre semaines, les bébés commencent à concentrer leur regard sur un point.

Votre bébé parvient désormais à tourner la tête vers le côté, et à la tenir droite quelques secondes lorsqu’il est couché sur le ventre. Ses bras, jambes et pieds fléchissent. Les traits de son visage ne sont plus fripés mais lisses et harmonieux. Il ressemble à l’image qu’on se fait d’un bébé. Il se peut qu’il commence à sourire lorsqu’il se sent bien et même qu’il prononce ses premiers sons.

Vous verrez que dans les semaines à venir, il aura de plus en plus de plaisir à entendre ses propres balbutiements. C’est signe qu’il va bien, réjouissez-vous avec lui. Lorsqu’il n’est pas content, bébé ne «parle» pas! Vous n’entendrez les premières syllabes intelligibles qu’à partir du quatrième mois de sa vie.

Bébé essaie de concentrer

son regard sur un point. Il est capable de fixer et de suivre quelques instants, émerveillé, un mobile au-dessus de son lit ou de la table à langer. Cela avive sa curiosité! Ces brefs moments, si vous créez un fort contact visuel avec votre bébé, sont certainement les plus beaux de la journée.

Si bébé est plutôt pleureur, il n’en reste pas moins normal! C’est en règle générale le soir, entre 18 heures et minuit, que l’on a le plus de mal à calmer les bébés et qu’ils ont tendance à mettre les nerfs de toute la famille à rude épreuve. Ne croyez pas l’adage qui dit que «laisser crier un enfant renforce ses poumons»! Le fait de respirer normalement entraîne déjà assez ses poumons. Lorsque votre bébé pleure, c’est qu’il a un message à faire passer: faim, mal, irritation prononcée, peur, indisposition. En aucun cas il n’essaie de vous énerver ou de tester votre patience. Généralement, bébé pleure parce qu’il a faim (de lait).

Des études ont montré

que les bébés affamés que l’on tente de rassasier avec du thé, du jus de fruit ou de l’eau, même si on y ajoute du sucre, ne suffit pas à les calmer. La tétine n’est pas non plus efficace.

Toutes les jeunes mamans sont préoccupées de savoir si leur bébé est vraiment repu. Les mères qui allaitent sont celles qui ont le plus de mal à évaluer la quantité ingérée par leur bébé et s’il est rassasié. La peur et l’insécurité peuvent provoquer une diminution de la production de lait, ce qui serait catastrophique. Dites-vous que la production de lait s’adapte à la demande. Du moment que votre bébé vous donne l’impression d’être satisfait et ne montre aucun signe clair de perte de poids (colère, couches sèches et fontanelle fermée), inutile de le peser toutes les semaines ou tous les jours. Renoncez alors totalement aux contrôles de poids à la maison et confiez cette tâche à votre conseillère maternelle ou votre pédiatre.

N’oubliez pas que lorsqu’il a un mois,

vous devez emmener bébé à son bilan chez le pédiatre. Lors de cette visite, votre bébé n’est pas seulement mesuré et pesé (on ne se contente pas d’examiner sa courbe de croissance) mais l’on vérifie de nombreuses choses: le bébé entend-il bien? Sa fréquence cardiaque et ses réflexes sont-ils corrects? Est-ce que l’on remarque quelque chose d’anormal en palpant les organes? Allongé sur le ventre, bébé est-il déjà capable de tenir la tête droite pendant quelques instants? Ses jambes et hanches sont-elles bien mobiles?

Vous aiderez grandement votre pédiatre en lui rapportant des éléments arrivés à la maison. Avez-vous remarqué quelque chose de particulier chez votre bébé? Eprouve-t-il des difficultés à déglutir ou à boire? Ses cris sont-ils stridents ou plutôt faibles? Ses selles sont-elles granuleuses ou liquides? Tourne-t-il la tête des deux côtés?

A la fin de sa quatrième semaine de vie,

votre bébé n’est plus un nouveau-né. Il est désormais temps pour vous et votre partenaire d’envisager prendre un peu de temps en tête à tête, sans être dérangés. N’hésitez pas à demander à des proches de s’occuper de votre bébé pendant quelques heures. Allez chez le coiffeur, prenez un bain au calme, faites-vous une virée shopping pour vous débarrasser enfin des habits de circonstance et les consigner dans un coin de votre armoire. Vous l’avez bien mérité! Si vous ne vous accordez pas de pauses, vous remarquerez très bientôt que vous êtes physiquement épuisée, et bébé le sentira aussi.


swissmom et Hello Family

Le guide Hello Family pour les familles a été élaboré en collaboration avec swissmom, le portail d'informations sur la grossesse, la naissance et les enfants.

Accéder au site swissmom