Le chemin de l'école: un nouvel itinéraire

En août ou en septembre, des milliers d'enfants entrent à l'école. Pour eux et pour leurs parents, un nouveau chapitre commence, qui inclut un nouvel apprentissage: le chemin de l'école. Pour les petits, aller tout seul à l'école est une étape clé vers plus d'autonomie.

Aller tout seul à l'école: en route vers l'autonomie

Apprendre les règles de la circulation aux enfants relève de la responsabilité des parents. Le jardin d'enfants et l'école ne peuvent que compléter cette éducation. Généralement, on y enseigne rapidement aux enfants la conduite à tenir dans la rue. Les communes sont uniquement tenues de prendre des mesures quand le chemin de l'école laisse vraiment à désirer.

Les parents décident également du moyen de locomotion emprunté par leurs enfants: la marche, le vélo ou le bus. Il y a un point sur lequel tous les experts s'accordent: après un petit entraînement, les enfants doivent être en mesure de se rendre à l'école seuls. De même, ils déconseillent vivement aux parents d'emmener tous les jours leurs enfants en voiture à l'école car cela nuit à leur développement. 

En apprenant à aller seuls à l'école, les enfants apprennent aussi à s'orienter, à évaluer les risques et à respecter les règles de la circulation. Autant de compétences qui leur seront très utiles pour leur développement.

Un nouvel apprentissage

Il n'y a pas d'itinéraire standard pour aller à l'école en toute sécurité. Le chemin de l'école et ses caractéristiques dépendent du quartier de résidence de l'enfant. Dans tous les cas, les parents doivent accompagner leurs enfants dans l'apprentissage de l'itinéraire qui les mène à l'école. Pour commencer, il faut trouver le chemin le plus sûr qui conduit de la maison à l'école. Mais attention: le chemin le plus sûr n'est pas nécessairement le plus court.


Pour familiariser votre enfant avec le chemin de l'école, il vous faudra l'accompagner cinq à dix fois dans des conditions réelles, c.-à-d. le matin, quand les gens se rendent au travail en voiture. Vous devez signaler à vos enfants les potentiels endroits à risques afin qu'il y prête une attention particulière. Par ailleurs, vous devez expliquer à votre enfant qu'il doit toujours suivre l'itinéraire que vous lui avez montré. Vous devez aussi lui indiquer comment se comporter en cas de problème de circulation, p. ex. en cas de trottoir barré ou de feu de circulation éteint.

Conseils pratiques pour un chemin sûr

Petit à petit, les parents peuvent laisser leurs enfants se rendre seuls à l'école. Cependant, il est conseillé de les observer, du moins au début, car c'est la seule manière de vérifier s'ils respectent les instructions données. Il est important qu'ils ne changent pas leur itinéraire pour accompagner des camarades d'école. Quand les parents sont sûrs que leur enfant suit leurs recommandations à la lettre, ils peuvent l'envoyer tout seul à l'école. Un élève de primaire pourra prendre tout seul le chemin de l'école quand il aura intégré les points suivants:

  • Il faut toujours marcher sur les trottoirs et les passages piétons.
  • Il faut marcher au milieu du trottoir, et non au bord de la route.
  • Il faut traverser la route uniquement au niveau des passages piétons et des feux en respectant les étapes suivantes: attendre – regarder – écouter – marcher. 
  • Même sur les passages piétons, les enfants doivent tenir compte de la circulation: il faut attendre qu'une voiture s'arrête, regarder l'automobiliste et traverser une fois que toutes les voitures sont à l'arrêt.
  • Il ne faut pas partir en retard! Quand on est pressé, on fait moins attention à la circulation.

Les élèves de première année de primaire doivent toujours être accompagnés de leurs parents quand le chemin de l'école est dangereux.

A pied, en Pedibus ou à vélo?

En moyenne, il faut 10 minutes à un écolier suisse pour se rendre à l'école – la distance idéale pour y aller à pied. En outre, marcher est bon pour la santé. Les autorités et la police s'efforcent de sécuriser le chemin de l'école grâce à des panneaux et des signalisations.


Certaines écoles ont créé ce qu'on appelle des Pedibus: un adulte se charge d'accompagner et d'aller chercher un groupe d'enfants à l'école. Les parents qui inscrivent leurs enfants à un Pedibus doivent accompagner eux-mêmes le groupe d'enfants une à deux fois par semaine.


Si le chemin de l'école est relativement long et que les parents ne souhaitent pas emmener leurs enfants tous les jours en voiture, ils doivent leur apprendre rapidement à s'y rendre avec les transports en commun ou à vélo.

Publicité