Deborah: blogueuse Hello Family

Grossesse: que faire contre les nausées?

L'émotion de découvrir un test de grossesse positif, la joie de partager pendant les trois premiers mois un doux secret avec son cher et tendre: tout pourrait être si parfait... sans les nausées et les vomissements!

Aux alentours de leur sixième semaine de grossesse, de nombreuses femmes sont un peu barbouillées au réveil. Cette sensation désagréable disparaît généralement quand elles mangent un petit en-cas. Il s'agit des fameuses nausées matinales.

Pour mon deuxième enfant, mon estomac a su avant moi que j'étais enceinte. J'ai souffert de vomissements avant même de faire le test de grossesse. Au début, j'ai cru à une gastro-entérite. Mais quand j'ai constaté que les nausées persistaient et qu'elles me prenaient jour et nuit, j'ai su qu'elles avaient une autre origine.

Contre les nausées matinales, on conseille généralement aux femmes de manger quelque chose avant de se lever, de boire une infusion au gingembre ou de respirer un citron. Malheureusement, tout cela ne m'a pas aidée. Je vomissais aussitôt ce que j'avalais, à tel point que j'ai développé une véritable aversion contre le gingembre.

J'étais déjà malade lors de ma première grossesse. Je vomissais jusqu'à dix fois par jour. J'ai même eu besoin d'une perfusion. Mais avec les médicaments adaptés, j'ai pu continuer à vivre à peu près normalement. 

Ma deuxième grossesse a été bien plus difficile. J'ai dû prendre des médicaments dès la cinquième semaine et doubler rapidement les doses. Quand j'en suis arrivée au point de ne pouvoir même garder une gorgée d'eau, le diagnostic était clair: hyperémèse gravidique. Il s'agit de la forme la plus sévère de nausées et vomissements liés à la grossesse, dont a aussi souffert Kate Middleton. 

C'est ainsi qu'a commencé mon calvaire et il a duré huit longs mois. Mon médecin m'a mise en arrêt maladie pendant plusieurs semaines. Grâce à mes médicaments surdosés, je ne vomissais plus que deux à trois fois par jour, mais mon traitement me fatiguait énormément. Mon premier trimestre se résume en trois mots: dormir, vomir, dormir. Quand les nausées et les vomissements m'en laissaient le temps, je m'apitoyais sur mon sort et me reprochais de négliger ma fille. Heureusement, j'ai été soutenue par ma famille et mes amis.

L'acupuncture aussi m'a aidée – et les semaines ont fini par passer. Certes, je suis restée sous médicaments jusqu'à la fin du sixième mois, mais j'ai pu réduire les doses et je vomissais beaucoup moins. Néanmoins, je n'ai été débarrassée de ces troubles qu'à la naissance de mon bébé.

Chères futures mamans qui me lisez: si vous aussi souffrez de vomissements et de nausées liés à votre grossesse, faites-vous aider. Ne restez pas seules et prenez soin de vous: il existe des remèdes naturels, des médecines douces et des médicaments qui peuvent vous soulager.

Plus d'articles écrits par Deborah

Publicité