Andreas: blogueur Hello Family

Le changement d'heure, un mini-jetlag

Ah, le changement d'heure... quelle calamité pour notre rythme de sommeil, et, surtout, celui de nos deux enfants!

Pour nous, parents, une dose supplémentaire de patience est nécessaire quand les enfants refusent tout simplement de s'endormir le soir ou se lèvent encore plus tôt que d'habitude le matin.

Deux fois par an, nous vivons un mini-jetlag imposé: la faute au changement d'heure.

Le dernier dimanche de mars, lorsque les montres ont été avancées d'une heure, les enfants ne veulent plus aller au lit: ils voient qu'il fait encore jour dehors et leur horloge interne leur indique qu'il est trop tôt pour se coucher. Le dernier dimanche d'octobre, les enfants luttent contre la pénombre précoce. Nos petits lève-tôt se réveillent encore plus tôt que d'habitude et, le soir, ils tombent de fatigue dès l'heure du repas. Ils mettent bien deux semaines à retrouver leur rythme.

On sait aujourd'hui que l'heure d'été n'offre pas les avantages espérés par ses inventeurs sur le plan de l'énergie. De plus, le rythme biologique est tellement perturbé, en particulier chez les enfants et les personnes âgées, que beaucoup de gens souffrent pendant des jours voire des semaines des conséquences de l'heure gagnée ou perdue.

Pendant les jours qui suivent le changement d'heure, nos deux enfants sont plus irritables que d'habitude. Lors du passage à l'heure d'été, ils ont par exemple plus de peine à trouver leur sommeil. Notre fils nous a déjà dit qu'il ne voulait pas aller au lit puisque le soleil ne dormait pas non plus. Voici quelques astuces pour contrer les effets du changement d'heure:

  • plonger la chambre des enfants dans l'obscurité
  • adapter l'heure des repas au nouvel horaire de coucher et éviter les repas lourds
  • prévoir plus de temps pour le coucher, instaurer le calme suffisamment tôt le soir
  • conserver le rituel de coucher habituel
  • passer un maximum de temps en plein air.

Les difficultés d'adaptation sont heureusement de courte durée, et petits et grands finissent par se faire au nouveau rythme, mais les parents doivent s'armer de patience.

Au fait, il existe un moyen mnémotechnique tout simple pour savoir si l'on doit avancer ou reculer les montres d'une heure:

AVril = AVance, octobRE = REcule.

Plus d'articles écrits par Andreas

Publicité