Les refroidissements chez les bébés

Avec l'arrivée de la saison hivernale, les rhumes et les refroidissements gagnent à nouveau du terrain sans épargner les tout-petits, bien au contraire. Les bébés sont particulièrement sujets aux refroidissements car leur système immunitaire n'est pas encore tout à fait développé.

Les bébés sont sujets aux refroidissements.

Parce que son système immunitaire se développe progressivement et que ses défenses naturelles sont encore trop faibles, le bébé est particulièrement sujet aux infections virales et bactériennes telles que les refroidissements. Ainsi, au cours des deux premières années de sa vie, il peut subir jusqu'à dix refroidissements, qui disparaissent la plupart du temps d'eux-mêmes au bout de 8 à 10 jours. Si ces infections contribuent à renforcer le système immunitaire, elles sont souvent épuisantes pour les petits. Les symptômes les plus courants sont la toux et le rhume avec le nez bouché.

Veiller à ce que le nez reste dégagé

Lorsque l'on est enrhumé, les muqueuses nasales ont souvent tendance à gonfler et à obstruer ainsi le nez, ce qui est particulièrement gênant pour les bébés car ils ne respirent généralement que par cet organe. Pas encore automatisé, le passage à une respiration par la bouche reste un exercice difficile pour eux. Respirer devient alors éprouvant. Leur sommeil est interrompu et même boire les fatigue, ce à quoi peut encore s'ajouter la faim. Pas étonnant qu'un bébé pleure alors plus souvent que d'habitude. En période de rhume, mais pas uniquement, il est donc important de veiller à ce que son nez soit bien dégagé. Le gonflement des muqueuses nasales peut en effet encourager la prolifération de bactéries et de virus dans la trompe d'Eustache, ce qui peut entraîner une otite moyenne. 

Ne pas contenir la toux

La toux liée à un refroidissement n'est pas un symptôme inquiétant en soi. Fréquente chez les bébés et les jeunes enfants, elle sert à libérer les voies respiratoires. En effet, en période de refroidissement, le corps produit davantage de sécrétions afin d'évacuer les agents pathogènes. Ces sécrétions se déposent sous forme de mucus dans les voies respiratoires et doivent être expectorées par la toux, ce qui permet aussi d'expulser les microbes hors du corps. Il s'agit d'un processus naturel qu'il ne faut pas réprimer. Si par contre la toux est forte et ne diminue pas, et que de la fièvre s'ajoute à ce symptôme, il convient de consulter le pédiatre. Le fait de tousser fréquemment demande un effort considérable aux bébés qui se fatiguent vite, mais qui n'arrivent pas à bien dormir pour autant en raison justement de la toux. 

Conseils pour soulager votre enfant

En gardant un nez dégagé lorsque votre bébé est enrhumé, le plus gros est fait. Outre des sprays nasals au sel de mer pour humidifier le nez, les pharmacies Vitality proposent également des solutions isotoniques de chlorure de sodium. Elles peuvent être appliquées dans le nez de votre bébé à l'aide d'une pipette ou d'une poire à lavement. Laisser agir la solution quelques instants afin que le mucus bloqué se dissolve, puis retirer les sécrétions diluées à l'aide d'un coton enroulé ou en les aspirant avec une poire à lavement. Si ces remèdes ne sont pas efficaces, il est possible de se procurer des gouttes nasales décongestionnantes en concentration légère, spécialement conçues pour les nourrissons. Celles-ci sont en vente dans les pharmacies Vitality.

A noter que ces gouttes ne peuvent être utilisées au-delà de quelques jours. Un bain de vapeur «maison» peut également aider à dégager le nez. Il suffit pour cela d'ouvrir au maximum le robinet d'eau chaude de votre salle de bain et de vous placer avec votre bébé dans la vapeur pendant 15 minutes maximum. Après cela, veillez à mettre des habits secs à votre petit. Pour que votre bébé respire et tousse plus facilement pendant son sommeil, il est conseillé de surélever sa tête, par exemple en glissant un coussin plat, une serviette pliée ou un classeur sous son matelas. L'air frais est également bénéfique pour votre enfant. S'il n'a pas de fièvre, il est donc tout à fait possible de continuer les promenades quotidiennes, à condition de bien l'emmitoufler. Par ailleurs, le calme et l'absorption de grandes quantités de liquide sont efficaces pour lutter contre les refroidissements.

Il est déconseillé d'utiliser des huiles essentielles ou des tisanes contre la toux chez les bébés car elles peuvent entraîner des réactions allergiques aux substances actives qu'elles contiennent. Pour ce qui est des médicaments, ils ne doivent être administrés qu'après consultation du pédiatre. Les traitements homéopathiques en revanche peuvent être utilisés sans crainte en cas de refroidissement chez l'enfant. Un spécialiste en homéopathie est là pour vous conseiller dans votre pharmacie Vitality.

Eviter les refroidissements

«Mieux vaut prévenir que guérir», dit-on. En matière d'infections, c'est plus facile à dire qu'à faire. En suivant les règles suivantes, les risques de refroidissement peuvent tout de même être réduits, même chez les bébés. 

  • Se laver les mains soigneusement plusieurs fois par jour
  • En cas de maladie, éviter de toucher le visage avec les mains
  • Les frères et sœurs doivent éviter de tousser ou éternuer dans le visage du bébé
  • Eviter le contact avec des personnes malades
  • N'utiliser les mouchoirs en papier qu'une seule fois puis les jeter dans un récipient hermétiquement fermé
  • Garder le bébé au chaud
  • Assurer une bonne humidité dans la pièce en utilisant un humidificateur d'air ou en plaçant des serviettes humides sur les radiateurs

Il n'est toutefois pas possible d'éviter entièrement un rhume et c'est tant mieux: seul un refroidissement surmonté par l'organisme du bébé viendra renforcer son système immunitaire.