A partir de quel âge un enfant peut-il avoir un téléphone portable?

Presque tous les enfants finissent un jour par demander à avoir leur premier téléphone portable. A les entendre, tous les autres en ont déjà un et ils ne veulent pas se sentir exclus. En effet, certains arguments plaident en faveur du portable, mais d'autres s'y opposent.

Les arguments pour

Choisir le bon moment pour le premier téléphone portable.

De nos jours, la question n'est plus de savoir si votre enfant aura un téléphone portable ou non, mais quand. Selon un sondage réalisé par l'Université des sciences appliquées de Zurich (ZHAW) en 2016, 95 % des écoliers interrogés âgés de 12 à 19 ans ont déclaré utiliser un téléphone portable quotidiennement. Il est préférable que l'enfant développe tôt les compétences nécessaires en étant bien accompagné. Sinon, il risque de faire ses premières expériences sur les appareils d'autres enfants – très probablement sans surveillance. Le bon âge dépend toujours du comportement de l'enfant et de sa maturité. Le premier appareil ne doit pas forcément être un smartphone. Un simple téléphone à touches suffit pour passer des appels. Dès 7 ans, les enfants peuvent aisément apprendre à utiliser un écran tactile et des applications.

Lorsqu'un enfant sait se servir d'un téléphone portable, cela procure aussi quelques avantages aux parents. Leur fille ou leur fils est joignable en permanence. Vous n'aurez pas à vous inquiéter si le bus a du retard puisque votre enfant vous aura envoyé un message pour vous prévenir. Un smartphone offre d'autres possibilités. Les enfants peuvent déterminer leur position et chercher les transports publics disponibles. Les parents peuvent aussi choisir d'utiliser une fonction de localisation.

Les fabricants de smartphones et les développeurs d'applications ont adapté depuis longtemps leur offre aux besoins des enfants et des parents. Vous pouvez ainsi contrôler les contenus auxquels votre enfant a accès, et les fonctions familiales vous informent de la durée d'utilisation des applications et des sites Internet.

Les arguments contre

La vraie vie ne s'apprend pas sur un écran. Les enfants doivent jouer dans la nature, interagir avec d'autres enfants, bouger. Ces aspects peuvent être négligés dès lors que l'enfant a un smartphone entre les mains. Le risque d'addiction aux médias numériques est prouvé et les enfants ne sont guère en mesure de réfléchir à leur comportement d'utilisation. Si l'enfant ressent le besoin de consulter son téléphone toutes les cinq minutes, les parents peuvent vite perdre le contrôle. Si votre enfant a déjà un smartphone, les risques sont nombreux: 

  • Les smartphones détournent l'attention et entravent la concentration.
  • La communication permanente par le biais des réseaux sociaux comme Facebook et des applications de messagerie comme WhatsApp est synonyme de stress.
  • L'utilisation du téléphone peut avoir un impact sur les performances à l'école.
  • Les enfants communiquent souvent des données personnelles sur Internet sans réfléchir.
  • De plus, les contenus dangereux pour les enfants se trouvent rapidement sur Internet.

Pour pouvoir contrôler tous ces risques, les parents devraient surveiller le portable en permanence. Mais ce n'est pas faisable. Il y a bien sûr le contrôle parental, mais peut-on garantir qu'il fonctionne parfaitement et qu'il n'est pas possible de le contourner? Et quel parent souhaite continuellement rappeler à l'ordre son enfant et le contrôler à cause du téléphone portable? La décision dépend en fin de compte du développement individuel de l'enfant et de son sens des responsabilités – ce dernier est encore insuffisamment présent chez beaucoup d'adolescents de 13 ou 14 ans.