Troisième mois

Votre bébé grandit et se développe extrêmement vite. Au cours de cette phase, les nourrissons prennent en moyenne vingt grammes par jour.

A trois mois, un bébé observe son environnement avec attention.

La croissance se fait par poussées, de sorte que l’on peut noter tantôt une absence de changement, tantôt une prise de poids plus importante. Ne vous inquiétez donc pas si votre bébé a un plus gros appétit tout à coup! La production de lait maternel s’adapte en quelques jours à sa demande accrue. Votre enfant grandit d’environ 1 cm par semaine. Le périmètre crânien augmente également de 1 à 2 cm par semaine.

Les réflexes innés

ont déjà disparu ou se dissipent progressivement, comme par exemple le réflexe de la marche automatique. Cela peut sembler troublant au premier abord, mais c’est important car ce réflexe entrave l’apprentissage ultérieur de la marche. La perte du réflexe de la marche automatique est l’expression d’un développement normal du système nerveux à cet âge.

Si votre bébé perd des cheveux

ne vous inquiétez pas. Ce phénomène est tout à fait normal et s’explique par le fait que le cuir chevelu s’étire en même temps que le crâne grandit. La quantité de cheveux d’un bébé va de pair avec le taux d’hormones de la mère, et vous connaissez ou avez certainement connu la même chose sur vous-même. La couleur des cheveux peut encore changer au cours des premiers mois. C’est seulement vers la fin du troisième mois que l’on peut dire quelle sera la couleur définitive.

Désormais, votre bébé a besoin de beaucoup moins de sommeil. Il préfère observer son environnement et que l’on s’occupe de lui. Faites en sorte que, lors de ses phases d’éveil, il se trouve au milieu de l’agitation et qu’il puisse voir et apprendre le plus possible. Il est toutefois nécessaire qu’il soit confortablement installé. Le transat n’est pas un endroit adapté pour y rester plusieurs heures!

L’hémisphère cérébral

contrôlant l’ouïe, le langage et l’odorat est déjà très bien développé et actif chez votre bébé. En effet, les impressions sensorielles doivent également y être traitées par le cerveau. Occupez-vous de votre bébé en lui parlant beaucoup. Et observez s’il entend bien: s’il y a un bruit fort devant son oreille, il devrait porter son attention sur ce bruit et, par exemple, cesser un instant de crier.

C’est le moment où beaucoup de jeunes mamans reprennent le travail. Cela fait naître un conflit intérieur bien naturel. D’un côté, le souhait de renouer avec la vie que l’on avait auparavant et le rythme qui y était lié, peut-être également de prendre un peu de distance avec l’agitation qui a entouré la grossesse, l’accouchement et les suites de couches. D’un autre côté, de nombreuses mères culpabilisent de laisser leur enfant seul aussi longtemps, d’autant plus pendant cette phase de développement passionnante. On se sent tiraillé des deux côtés. Consolez-vous en pensant que c’est pareil pour toutes les mamans.

Pour l’enfant aussi

le fait que la personne la plus proche de lui, sa mère, ne soit tout à coup plus autant présente et qu’il soit gardé par une personne qui lui est pour le moment un peu moins proche (par exemple son père) voire même une personne étrangère, représente un grand bouleversement. C’est pourquoi il est souhaitable d’habituer l’enfant à la présence d’autres personnes longtemps avant cette «séparation».

Ainsi, on peut préparer le bébé doucement et le rassurer sur le fait que sa mère reviendra toujours. Cela vous permet également de ne pas être assaillie constamment de remords et d’inquiétude pendant le travail en vous demandant ce qu’il advient de votre enfant. Les inquiétudes d’une mère sont compréhensibles et importantes, mais il est tout aussi important que vous soyez concentrée sur votre travail pour poursuivre votre carrière. Que votre enfant soit confié à une crèche, une nourrice, sa grand-mère, son père ou une amie - il est nécessaire d’avoir une confiance absolue en cette personne.

N’hésitez pas (surtout lorsqu’il s’agit de tierces personnes ou d’institutions) à poser toutes les questions possibles et imaginables qui vous traversent l’esprit. C’est tout de même le bien-être de votre enfant qui est en jeu! Bien sûr, il serait préférable que vous connaissiez aussi les expériences d’autres mères. Si, au fil du temps, vous repérez des erreurs ou si vous vous sentez mal à l’aise dans le choix que vous aviez fait, la bonne démarche est d’opérer un changement. Aucun compromis ne devrait être permis lorsqu’il est question de la garde de nos enfants.


Swissmom et Hello Family

Le guide Hello Family pour les familles a été élaboré en collaboration avec swissmom, le portail d'informations sur la grossesse, la naissance et les enfants.

Accéder au site swissmom