Le rhume des foins chez l'enfant

Lorsqu'un enfant éternue souvent, qu'il a le nez qui coule et les yeux qui pleurent, il s'agit souvent d'une allergie au pollen. En Suisse, le rhume des foins est une affection allergique fréquente chez les enfants: près de 9 % d'entre eux souffrent de cette réaction du système immunitaire.

Reconnaître le rhume des foins chez l'enfant

Tout pourrait aller pour le mieux. L'été approche à grands pas. On peut enfin jouer dehors autant qu'on veut. Mais les enfants qui souffrent du rhume des foins ne peuvent pas profiter de la saison chaude comme ils le voudraient. Ils ont les yeux qui grattent et qui pleurent, et souvent des crises d'éternuements, de la rhinite, le nez bouché ainsi que des démangeaisons désagréables dans le palais, le nez et les oreilles. Beaucoup d'enfants se plaignent également de douleurs à la mâchoire et de maux de tête causés par l'accumulation de sécrétions dans les sinus. Dans les cas extrêmes, un rhume des foins qui n'est pas traité peut se transformer en asthme allergique au bout d'un certain temps.

Quelle est la cause du rhume des foins chez l'enfant?

Le rhume des foins est déclenché par le pollen, par exemple celui des arbres, des graminées, des céréales ou encore des herbes. Ce n'est pas le pollen en lui-même qui est à redouter, mais les protéines qu'il contient. L'organisme de la personne allergique y est hypersensible; s'il entre en contact avec le pollen, il donne l'alerte. La formation d'anticorps se met en marche, ce qui libère l'histamine, le transmetteur qui déclenche le rhume allergique.

Chez l'enfant, le rhume des foins est souvent déclenché par quelques espèces végétales seulement: de janvier à avril, par le pollen des arbres comme le noisetier, l'aulne, le bouleau et le frêne; en juin et juillet, par le pollen des graminées et des céréales; et en août, par le pollen des herbes comme l'armoise et les chénopodes. Les mois de mai et de juin sont souvent la haute saison pour le vol de pollen. Pour s'y retrouver, les parents peuvent se référer à un calendrier pollinique indiquant quel pollen vole à quel moment.

Diagnostiquer le rhume des foins chez l'enfant

Un médecin peut établir si l'enfant a un rhume des foins. Il réalise une anamnèse détaillée au moyen de tests cutanés et sanguins. En cas de rhume des foins, des symptômes similaires à une allergie aux acariens de la poussière de maison ou aux moisissures apparaissent. Pour les différencier, le lieu et le moment où se déclarent les symptômes sont déterminants. C'est pourquoi il est judicieux de tenir un carnet de bord du rhume des foins avant de voir le médecin. On y notera quand et dans quelle situation les symptômes surviennent.

Traiter le rhume des foins chez l'enfant

Pour prévenir les symptômes du rhume des foins, la méthode la plus simple serait d'en supprimer la cause (ce que l'on appelle aussi l'«élimination des allergènes»). Mais c'est plus facile à dire qu'à faire lorsque le pollen tourbillonne au-dessus de nos têtes et s'accroche aux cheveux, aux vêtements et même aux animaux en peluche.

Le recours à des médicaments contre le rhume des foins est une mesure immédiate. En principe, on utilise les mêmes médicaments que chez l'adulte, à condition qu'ils soient autorisés pour l'enfant. Ceci est indiqué dans la notice d'emballage. Contre le rhume des foins, on utilise des sprays nasaux, des collyres et des comprimés. Mais les médicaments peuvent provoquer des effets secondaires comme la fatigue. C'est pourquoi de plus en plus de parents se mettent en quête d'alternatives pour traiter le rhume des foins.

Conseils pour lutter contre le rhume des foins

Outre les médicaments ou les remèdes traditionnels, il est également judicieux de prendre des mesures contre l'invasion du pollen. Les conseils ci-après ont fait leurs preuves.

  • Pendant la saison pollinique, aérer brièvement, mais régulièrement. Il est possible d'aérer plus longtemps lorsqu'il pleut ou si un filtre anti-pollen est installé aux fenêtres.
  • En cas de forte concentration de pollen dans l'air, éviter de séjourner dehors et porter des lunettes de soleil.
  • Ne pas faire sécher le linge dehors.
  • Se laver les cheveux avant d'aller se coucher.
  • Equiper la voiture d'un filtre anti-pollen.
  • Pratiquer des sports d'intérieur.
  • Trouver des jeux d'intérieur pour les enfants.
  • En cas de réactions croisées avec certains aliments, éviter de consommer des fruits et des noix avant de faire du sport.

Recevez un circuit aquatique

Pour tout achat de douze paquets de couches-culottes Pampers, vous recevrez un circuit aquatique AquaPlay d'une valeur de CHF 79.95!

Publicité