Deborah: blogueuse Hello Family

La maternité: 2e round

Lorsque j'étais enceinte de notre fils, notre deuxième enfant, nombreuses sont les personnes de notre entourage qui ont cherché à me faire peur: «tu verras, une fois qu'il sera là, c'est là que les choses se corsent» ou encore «on ne devient vraiment mère que lorsqu'on a deux enfants ou plus.»

Et elles y sont parvenues! J'étais tout simplement terrorisée et convaincue que je ne survivrais jamais au fait d'avoir à la fois un nouveau-né et un enfant en bas âge. Crises de larmes incessantes et cloîtrée à la maison: voilà ce qui m'attendait à coup sûr!

Contre toute attente, les choses ne se sont pas déroulées ainsi! J'appréhendais avec inquiétude le premier après-midi suivant la fin du congé de paternité de mon mari où je me retrouverais seule avec les deux enfants. En réalité, il y a eu bien plus de peur que de mal! Notre fille profitait des nombreuses pauses d'allaitement pour que je lui lise une histoire. Et lorsque je changeais les couches de son petit-frère, elle me regardait faire avec attention.

La routine s'est installée lentement, mais sûrement, et c'est tout naturellement que je me suis habituée à mon rôle de mère de deux enfants... et même aux crises de jalousie occasionnelles de mon aînée!

Je dois avouer que notre entourage avait toutefois raison sur certains points. Dernièrement, tandis que je m'acharnais à vouloir ranger et nettoyer frénétiquement la maison, mon mari m'a dit: «Toi, tu t'es encore laissée impressionner par la maison d'un couple qui n'a qu'un seul enfant.» Il avait vu juste: je venais de rendre visite à des amis, parents d'un enfant unique, dont l'appartement me paraissait immaculé! 

A dire vrai, à l'heure actuelle, j'ai l'impression de crouler sous les tâches ménagères: les montagnes de linge s'accumulent, en dehors des repas pris en famille je dois faire en plus de la purée deux fois par jour et force est de constater que deux enfants, c'est deux fois plus de saleté... au bas mot! 

Et puis il y aussi les sorties: il nous faut systématiquement une bonne heure avant de pouvoir décoller, ne me demandez pas pourquoi! J'imagine que ce doit être lié au fait que ma fille semble s'être récemment découvert une passion: enlever ses chaussures!

Mon conseil à toutes les (futures) mamans de plusieurs enfants: ne vous faites pas de souci, la nature a bien fait les choses! Nous sommes parfaitement capables d'avoir plusieurs enfants. Je ne vous cache pas que la vie avec deux enfants est très intense au départ, mais le jeu en vaut la chandelle!

Et croyez-moi, tout devient plus simple avec le temps. Mois après mois, les petits deviennent de plus en plus autonomes et ils commencent à interagir et à jouer davantage ensemble.

Plus d'articles écrits par Deborah

Publicité