Une lolette pour réconforter bébé

Les sucettes font l'objet d'un vif débat. Beaucoup d'arguments plaident en leur faveur, mais les raisons de s'y opposer sont aussi nombreuses. Pour les parents, elles constituent souvent le moyen d'apaiser bébé quand il est sur le point de pleurer.

La succion est un réflexe naturel

Il existe différents types de lolettes.

Les partisans de la lolette expliquent que son utilisation est moins problématique que la succion du pouce, car elle s'adapte plus facilement à la forme de la mâchoire. En outre, il est plus facile de «sevrer» un bébé de la lolette que du pouce! En général, les bébés allaités ne prennent ni l'un ni l'autre, car leur besoin de succion est satisfait naturellement.

Le réflexe de succion est inné. Dans le ventre de la mère, le fœtus suce souvent son pouce. Après la naissance, le bébé posé sur le sein de la mère cherche instinctivement le mamelon et commence à téter. Ce réflexe, vital pour le bébé, a aussi un effet analgésique et apaisant.

Les règles à respecter pour la lolette

Si vous voulez donner une lolette à votre enfant, gardez en tête ces trois règles d'or pour que celle-ci soit bien utilisée et n'ait pas d'effet négatif.

  1. Ne commencez pas trop tôt. Si elle est donnée trop tôt, la lolette peut avoir un impact négatif sur l'allaitement, car la succion est différente. Certains enfants prennent ainsi de mauvaises habitudes. Attendez donc au moins quelques semaines avant de donner une lolette à votre enfant.
  2. La lolette peut retarder le développement du langage lorsque vient le moment pour le bébé de dire ses premiers mots. En effet, si sa langue est occupée à maintenir la lolette en bouche, il ne pourra pas correctement articuler. L'entraînement à la déglutition nécessaire ne se fait pas bien. C'est pourquoi il ne faut jamais donner la lolette pendant plusieurs heures d'affilée. Si votre enfant essaie de parler avec la lolette dans la bouche, dites-lui que vous ne le comprenez pas. Veillez ensuite à ce qu'il la sorte de la bouche. Sinon, il prendra de mauvaises habitudes pour parler.
  3. Encouragez votre enfant à abandonner la lolette avant ses trois ans. Plus vous retarderez ce moment, plus ce sera difficile pour l'enfant.

Comment choisir la bonne lolette?

Une bonne lolette exerce une pression faible sur la mâchoire, laisse suffisamment de place à la langue et ne gêne pas la déglutition. On distingue en général deux types de lolettes.

Sur les modèles asymétriques, la lolette est bombée en haut et la surface inférieure est légèrement courbée vers l'intérieur. Cette forme est la plus proche de celle du mamelon lors de la tétée. La pression exercée sur la mâchoire et le palais est donc minimale. Pour éviter toute déformation de la mâchoire, vous devez toujours veiller à ce que le bébé prenne sa lolette dans le bon sens.

La forme symétrique est bombée des deux côtés. La lolette ne se déforme que dans la bouche. Le grand avantage est qu'elle est toujours bien positionnée. Même si elle tourne, elle n'exercera pas de pression accrue sur la mâchoire. 

Comme pour la forme, à vous de choisir le matériau qui convient le mieux à votre bébé. Le latex et la silicone ne sont pas toxiques pour l'enfant. Le latex est un matériau naturel et agréablement souple, mais il faut le remplacer plus vite. De plus, certains bébés sont allergiques aux protéines qu'il contient. La silicone est plus dure et conserve sa forme plus longtemps. Les premières dents peuvent toutefois rapidement l'endommager.

En principe, on peut personnaliser la lolette avec le nom du bébé ou un autre motif. Cela présente un avantage très pratique: éviter qu'elle ne soit confondue avec celle d'un autre enfant. Cependant, même si la probabilité qu'elle se retrouve dans la bouche d'un autre bébé est faible, vous devez bien sûr veiller à la désinfecter. Concrètement, cela signifie que comme pour les biberons, vous devez régulièrement la faire bouillir ou la stériliser, et, au bout d'un certain temps, la remplacer.

Tous les bébés n'aiment pas la lolette

Même si le réflexe de succion est inné, tous les bébés ne s'habituent pas à la lolette. Certains n'en ont pas besoin pour se calmer, d'autres se mettent dans une colère telle qu'ils la recrachent. D'autres encore préfèrent leur pouce, leur doudou ou le doigt de maman: tout ce qui peut leur donner un sentiment de chaleur et de proximité.

En principe, le refus de la lolette n'est pas un problème si l'enfant se sent bien sans. Néanmoins, s'il a du mal à se calmer ou si vous souhaitez le déshabituer du pouce, cela vaut la peine de tester plusieurs modèles pour que votre bébé finisse par l'accepter.