FAQ

Pour bien grandir, les enfants ont besoin de manger des aliments sains. Dans notre liste de FAQ, nous répondons aux principales questions concernant l'alimentation des enfants, les nutriments et les habitudes alimentaires.

La question de savoir s’il est plus sain de tartiner avec du beurre ou de la margarine revient sans cesse. Il est vrai que ces deux types de graisses à tartiner ne se distinguent pas par leur teneur en gras.

Source: L'alimentation des enfants aujourd'hui: entre fastfood et produits complets (Cordula Melchior, Service spécialisé Diététique de Coop)

A partir du cinquième ou du sixième mois, il est possible d’introduire de la nourriture en complément du lait maternel. Le lait maternel et les préparations lactées ne suffisent plus à subvenir aux besoins nutritifs d’un enfant de plus de six mois.

Source: L'alimentation des enfants aujourd'hui: entre fastfood et produits complets (Cordula Melchior, Service spécialisé Diététique de Coop)

Pour des parents, cette question n’est pas facile à résoudre. Dans la plupart des cas, on refuse d’accepter le surpoids de nos propres enfants. Le problème du surpoids chez les enfants divise également les experts. Les premiers symptômes sont l’apparition de bourrelets de graisse au ventre, aux hanches, à la poitrine et à la nuque.

Source: L'alimentation des enfants aujourd'hui: entre fastfood et produits complets (Cordula Melchior, Service spécialisé Diététique de Coop)

Jetez un coup d'œil à l'emballage des cornflakes, rice crispies et autres. Nombre de ces produits contiennent plus de 20 grammes de sucre pour 100 grammes, et sont donc considérés comme des sucreries. Il n'est pas nécessaire d'interdire ce type de céréales à votre enfant. Evidemment, si les céréales sucrées sont présentes tous les jours sur la table du petit-déjeuner, votre enfant risque de s'habituer à leur goût sucré et de manger trop de sucres.

Si votre enfant y est déjà habitué, il est possible de le «sevrer» lentement. Il suffit pour cela de mélanger au produit sucré des flocons d'avoine, des noix ou des fruits frais, selon les goûts de l'enfant. Augmentez petit à petit les quantités de produits non sucrés et diminuez celles des produits sucrés.

Source: L'alimentation des enfants aujourd'hui: entre fastfood et produits complets (Cordula Melchior, Service spécialisé Diététique de Coop)

«J’aime pas!» Qui ne connaît pas ce type de chipotage? Les arguments rationnels ne suffisent pas pour expliquer à un enfant les bases d’une alimentation saine. Pour les garçons et les filles, manger doit surtout être coloré, succulent et joyeux.

Source: L'alimentation des enfants aujourd'hui: entre fastfood et produits complets (Cordula Melchior, Service spécialisé Diététique de Coop)

De nombreux plats ne demandent que 15 à 30 minutes de préparation. Une bonne organisation est la clé d’une cuisine rapide et équilibrée. Pensez si possible le week-end aux menus de la semaine à venir, voire de la suivante.

Source: L'alimentation des enfants aujourd'hui: entre fastfood et produits complets (Cordula Melchior, Service spécialisé Diététique de Coop)

En plus des précieuses protéines, la viande contient également beaucoup de zinc, de fer et de vitamines B. Il n’est
toutefois pas nécessaire de manger de la viande tous les jours. La Société Suisse de Nutrition recommande entre 40 et 85 grammes de viande, cinq fois par semaine au maximum.

Source: L'alimentation des enfants aujourd'hui: entre fastfood et produits complets (Cordula Melchior, Service spécialisé Diététique de Coop)

Pour remplacer le sucre, des édulcorants ou des succédanés du sucre sont ajoutés à ces rafraîchissements prétendument sains. Il est vrai que les boissons allégées sont moins caloriques que les versions sucrées – beaucoup ne contiennent même aucune calorie. Ces dernières peuven représenter une alternative pour les personnes qui n'apprécient aucun autre produit – en particulier si elles souhaitent perdre du poids.

Source: L'alimentation des enfants aujourd'hui: entre fastfood et produits complets (Cordula Melchior, spécialisé Diététique de Coop)

Les enfants adorent tout ce qui est sucré. Si le sucre n’est pas contre-nature, les friandises et snacks salés doivent être consommés avec modération et dans le cadre d’une alimentation équilibrée.  Si vous convenez avec votre enfant de moments où le grignotage est permis, fixez-lui des limites claires et surtout, ne le récompensez pas avec des friandises: à long terme, vous risqueriez de l'encourager à chercher du réconfort dans la nourriture.

Source: www.coop.ch/gesundgeniessen / Service spécialisé Diététique de Coop

Une jolie table, une bonne ambiance et des assiettes bien garnies suffisent à transformer chaque repas en un moment de de joie! Car manger ensemble, ce n'est pas seulement s'alimenter, c'est aussi et surtout passer du temps en famille, interagir les uns avec les autres...

Source: www.coop.ch/gesundgeniessen / Service spécialisé Diététique de Coop