Quel prénom donner à votre enfant?

Un prénom court et moderne comme «Léa» ou «Théo», traditionnel comme «Marie» ou «Raphaël» ou extravagant comme «Cerise» ou «Merlin»? Choisir un prénom est un vrai casse-tête. A quoi faut-il faire attention lors du choix du prénom et quels prénoms sont acceptés par les offices d'état civil?

A quoi faut-il faire attention lors du choix du prénom de bébé?

Choisir un prénom est l'une des décisions les plus importantes que les parents aient à prendre pour leur enfant. Une fois qu'il a été attribué, il est difficile d'en changer: il va accompagner l'enfant durant toute sa vie.

Quand il s'agit de choisir un prénom pour leur enfant, les parents ont la pression: pour être parfait, le prénom doit satisfaire à certains critères. Dans l'idéal, il «sonne» bien, est porteur d'une signification et correspond à la personnalité du bébé. Nous avons réuni pour vous les principaux facteurs à prendre en compte dans le choix du prénom.

Le prénom doit s'accorder avec le nom de famille

Le prénom doit s'accorder avec le nom de famille. Ensemble, ils doivent former un ensemble harmonieux. C'est même l'un des critères les plus importants. On privilégiera donc un prénom court pour les longs patronymes et vice versa. Pour une question de prononciation, il convient d'éviter que le prénom ne finisse par la consonne par laquelle commence le nom de famille.

Très important également: les rimes et les juxtapositions soi-disant rigolotes comme Jean Bond ou Lou Barre sont à proscrire. Si elles peuvent prêter à rire un certain temps, elles risquent d'exposer votre enfant au mobbing, du moins quand il rentrera à l'école. De même, on évitera les initiales telles que W. C. ou K. K.

Prénoms à la mode vs prénoms classiques

Kevin, Justin ou Adèle: le cinéma et la télévision sont souvent à l'origine de nouvelles modes. Pourtant, ces prénoms pourraient faire l'objet d'associations malheureuses des années plus tard.Les prénoms qui demeurent longtemps dans le Top 10 des prénoms de bébé ont aussi un inconvénient: votre fille pourrait être la troisième Mia et votre fils le cinquième Noah de sa classe.

D'où la nécessité de se poser les questions suivantes:

  • Le prénom est-il très courant? Parmi vos connaissances, combien portent ce prénom?
  • Quelle image et quels préjugés sont associés à ce prénom?
  • Ce prénom va-t-il être vite passé de mode? Votre enfant aimera-t-il son prénom à l'âge adulte?

Bien que très répandus, les prénoms intemporels tels que «Max» ou «Sophie» auront toujours une connotation positive grâce à leur signification (grand, sagesse). De plus, ces prénoms sont faciles à retenir et ne doivent en principe pas être épelés.

Quels prénoms sont proscrits par les offices d'état civil?

Bien que les offices d'état civil suisses laissent en principe le choix aux parents, ils se fondent sur le «Manuel international des prénoms». Les parents peuvent par exemple attribuer autant de prénoms qu'ils le souhaitent à leur bébé. Toutefois, il y a des règles à respecter:

  • Le prénom doit permettre de déterminer le sexe de l'enfant. Si le premier prénom prête à confusion, un deuxième prénom doit être donné.
  • Le prénom ne doit être ni un nom de marque ni un nom de lieu.
  • Le prénom ne doit pas être ridicule.

Bien entendu, c'est la décision des parents qui l'emporte à la fin. Vous allez prononcer le prénom de votre enfant tellement souvent qu'il y a intérêt à ce qu'il vous plaise. Dans tous les cas: gardez toujours à l'esprit que le prénom doit être conforme à l'intérêt de l'enfant, et ce, sur le long terme! 

Publicité