Quand les enfants jurent et disent des gros mots

«Merde», «abruti», «con»... Les enfants ont vite fait de saisir les insultes et les jurons au vol pour les intégrer dans leur vocabulaire. Quand les parents entendent leurs enfants jurer pour la première fois, ils restent souvent interdits. C'est le moment ou jamais de trouver des solutions.

Un nouveau langage

Que ce soit à la télévision, sur l'aire de jeux ou au jardin d'enfants, les enfants finissent tôt ou tard par entendre des gros mots et se les approprier. Une fois rentrés à la maison, ils s'empressent d'utiliser leurs nouvelles découvertes et lancent un «abruti» à la table familiale, comme si de rien n'était.

«Où as-tu entendu ça?» «On ne parle pas comme ça!», «Je ne veux pas entendre ça à la maison!» sont les réactions les plus courantes des parents. Les enfants ont alors une raison supplémentaire de jurer aussi souvent et aussi fort que possible. Naturellement, les parents n'ont aucune envie que les gros mots s'enracinent dans le vocabulaire de leurs enfants. Alors que faire?

Les enfants adorent les gros mots

Pendant le développement du langage, les tout-petits ont un don particulier pour s'approprier les gros mots. Ils sont à l'âge où ils mémorisent de nouveaux mots et de nouvelles phrases, mais aussi où ils testent les limites. Pour les enfants, les mines interloquées de leurs parents sont une raison suffisante pour déclamer une bordée d'injures.

Les enfants comprennent fort bien que leurs paroles sonnent comme une provocation. Ils attirent alors toute l'attention à eux. Raison de plus pour redoubler de vigueur dans l'utilisation des jurons.

La bonne attitude

Vous ne pouvez pas protéger totalement vos enfants contre les gros mots. Mais vous avez la possibilité de gérer la situation de manière habile et de réduire l'attrait des gros mots sur vos enfants.

Garder son calme

Si votre enfant commence à jurer, gardez votre calme. Surréagir serait contre-productif. Les interdictions et les réprimandes rendent les gros mots encore plus intéressants aux yeux de vos enfants.

Parler du problème

Prenez le temps de parler à votre enfant et de lui demander pourquoi il utilise des injures. Faites-lui comprendre que ces mots peuvent être blessants. Le cas échéant, expliquez-lui la signification des gros mots en des termes adaptés. Entretenir le dialogue avec votre enfant sera plus efficace contre les injures que les semonces et les interdictions.

Identifier la cause

Télévision, frères et sœurs plus âgés... Essayez de découvrir dans quel contexte votre enfant a entendu des gros mots. Il arrive aussi que les parents laissent échapper un juron de temps en temps. Faites votre autocritique: interrogez-vous sur votre rôle de modèle et évitez autant que possible d'utiliser des gros mots.

Créer des exutoires

Evidemment, les enfants ne s'arrêteront pas de jurer uniquement parce que vous le leur demandez. Néanmoins, il existe des méthodes pour préserver leur langage.

  • Se défouler: les enfants aussi ont leurs mauvais jours et ont besoin d'évacuer leur stress. Ménagez une plage horaire quotidienne pendant laquelle votre enfant a le droit de jurer pour se défouler. Pour éviter que les gros mots deviennent une mauvaise habitude, ils doivent rester dans ce cadre limité. Néanmoins, il est préférable de proposer à votre enfant un autre exutoire: vous pouvez p. ex. l'emmener à l'aire de jeux où il pourra se dépenser à son aise et se changer les idées.
  • Jurons alternatifs: pour faire la guerre aux gros mots, cherchez des alternatives plus acceptables, comme «mince» au lieu de «merde». Vous pouvez aussi inventer de nouvelles injures comme «espèce de champignon moisi» ou «tête d'andouille». Les associations improbables de mots sont souvent amusantes et votre enfant aura plaisir à en inventer.
  • Boîte à gros mots: pour les enfants plus grands qui reçoivent déjà de l'argent de poche, il peut être utile d'instaurer une boîte à gros mots. Chacun des membres de la famille est tenu de payer une petite amende pour chaque juron prononcé. Votre enfant se gardera bien de jurer pour protéger son petit pécule.

Recevez un circuit aquatique

Pour tout achat de douze paquets de couches-culottes Pampers, vous recevrez un circuit aquatique AquaPlay d'une valeur de CHF 79.95!

Publicité