Boire avant d'avoir soif

Les enfants ont tendance à ne pas boire assez et à préférer les boissons sucrées. La soif est le premier signe de déshydratation. Même léger, un déficit hydrique a des conséquences pouvant entraver les performances scolaires.

Le corps a besoin d'eau

Pour étancher la soif, rien ne vaut l'eau pure, du robinet ou en bouteille.

Indispensable à tout le corps, l'eau transporte les nutriments vers les cellules et participe à la quasi-totalité des processus métaboliques.

Si une partie des apports hydriques provient de la nourriture (fruits, salades et autres légumes, produits laitiers, etc.), l’essentiel doit être absorbé sous forme de boissons. Les besoins des enfants et des adolescents se situent entre près d'un litre et deux litres par jour selon leur âge.

Un déficit hydrique se traduit par une sécheresse de la bouche et des muqueuses et peut être lourd de conséquences: problèmes de concentration, maux de tête, troubles visuels voire chute des notes à l'école dans les cas extrêmes.

Les boissons désaltérantes bonnes pour la santé

Pour étancher la soif, rien ne vaut l'eau pure, du robinet ou en bouteille. Elle n'apporte pas de calories et ne contient ni sucres, ni arômes, ni colorants. Les contrôles rigoureux et réguliers imposés en Suisse permettent de boire l'eau du robinet presque partout.

Pour autant qu'elles soient consommées sans sucre, les infusions de fruits ou de plantes sont elles aussi indiquées pour désaltérer. Le choix est si vaste que vous en trouverez forcément au goût de votre enfant. Les infusions de fruits sont également délicieuses froides.

Evitez les boissons sucrées

Les enfants adorent le sucre, y compris dans les boissons. Pour leur santé, il est cependant recommandé de limiter autant que possible les boissons sucrées. Outre le fait qu’ils désaltèrent peu, nectars de fruits, coca-cola et thés glacés contiennent une grande quantité de sucres ajoutés, souvent plus de cent grammes par litre, ce qui équivaut à une trentaine de morceaux de sucre. Or à forte dose, le sucre attaque les dents et, à la longue, favorise la prise de poids.

Quid des boissons sucrées allégées?

A côté des boissons sucrées traditionnelles, l'on trouve de plus en plus de produits allégés dans les rayons. Sucrés avec des édulcorants et autres succédanés du sucre, leur teneur en calories est en effet réduite, voire nulle. Mais mieux vaut d'entrée de jeu ne pas habituer vos enfants au goût sucré sinon ils ne cesseront de réclamer des boissons sucrées et des friandises plus tard.

Boissons naturelles, mais caloriques

Les jus de fruits naturels affichent plus ou moins la même teneur en calories que les boissons sucrées, puisqu’ils contiennent tous du fructose. Il est donc préférable de les proposer dilués à votre enfant.

Et le lait? En plus d'être calorique, celui-ci n'étanche pas la soif. Avec plus de 120 kilocalories, un verre de deux décilitres de lait entier est plus riche en calories que la même quantité de boisson sucrée.

Alcool et café: interdits aux enfants

Cela tombe sous le sens, mais rappelons néanmoins ici que les boissons alcoolisées sont strictement interdites aux enfants. Néfaste pour le foie et les cellules du cerveau, l'alcool peut provoquer des lésions durables chez les enfants. Pour que ces derniers ne s’habituent prématurément à son goût, il est même fortement déconseillé de leur en proposer ne serait-ce qu'une petite gorgée à Noël ou à la Saint-Sylvestre. Evitez par ailleurs les recettes de cuisine qui contiennent de l’alcool, car il ne s’évapore pas totalement à la cuisson. Dans les desserts sans cuisson, c’est même toute la teneur en alcool qui est conservée.

Le café est, lui aussi, mauvais pour les enfants car la caféine agit sur la circulation sanguine et peut rendre nerveux. Il en va de même pour le thé.


Combien un enfant doit-il boire?

Âge
Apports liquides recommandés par jour en ml

1 an

600

2 - 3 ans

700

4 - 6 ans

800

7 - 9 ans

900

10 - 12 ans

1000

13 - 18 ans

1000 - 2000

Votre enfant ne boit pas assez?

  • Placez toujours à portée de sa main un gobelet contenant de l’eau, une infusion ou du jus de fruits fortement dilué. Un gobelet multicolore ou une bouteille rigolote pour l’école donnent envie de boire.
  • Si votre enfant n’aime pas l’eau, proposez-lui une nouvelle sorte d'infusion ou agrémentez son infusion de fruits d’un peu de jus de fruits.
  • Attention aux boissons sucrées qui, pour la plupart, contiennent trop de sucre.
  • Si votre enfant fait la grimace à la vue d'une infusion, essayez de lui en préparer une avec des plantes fraîches, par exemple avec de la menthe ou de la citronnelle que vous avez achetée ou cueillie avec lui. Cinq à six feuilles suffisent pour une tasse.

Quand faut-il boire davantage?

Les apports liquides habituellement recommandés ne suffisent pas toujours. Lorsqu'il fait chaud en été ou que l'air ambiant est sec en hiver, les enfants ont besoin de boire davantage. De même lorsqu'ils se dépensent et qu'ils transpirent pendant l'effort. Pour pouvez, à la couleur de son urine, savoir si votre enfant s’hydrate suffisamment: si elle est jaune claire, l’apport hydrique est bon; si elle est jaune foncé, c'est un signe de déshydratation.

La plus grande prudence est de mise lorsque votre enfant est malade. Fièvre, vomissements et diarrhée peuvent en effet conduire à une déshydratation. Le corps perd alors beaucoup d'eau et doit être hydraté en conséquence. Comptez un litre de liquide de plus par degré de fièvre. En cas de gastro-entérite, il faut faire boire votre enfant et en même temps lui apporter des sels minéraux. Un avis médical s'impose.