Nadja: blogueuse Hello Family

Rentrée des classes

Ma fille cadette entre à l'école en août. Elle attend ce moment avec impatience. Lorsque j'ai interrogé ses amies, elles se sont également réjouies à la perspective de ce nouveau chapitre. Désormais, elles font partie des grandes, même si elles sont les plus petites dans la cour de récréation.

Mais tous les enfants ne sont pas aussi enthousiastes à l'approche de la rentrée des classes. Avec une préparation minutieuse en amont et un accompagnement efficace, la transition peut être douce.

La préparation

Choisissez un sac à dos, remplissez la trousse de fournitures multicolores et préparez activement la rentrée. Votre enfant se réjouira d'autant plus. Adaptez peu à peu le bureau aux activités scolaires. Ajoutez du papier, des crayons, une belle décoration, réaménagez éventuellement la chambre en éliminant quelques vieux jouets. 

Si l'école ne se trouve pas au même endroit que le jardin d'enfants, vous avez encore le temps de faire le trajet plusieurs fois avec votre enfant, en lui indiquant les risques en matière de sécurité. Il ne faut pas choisir le chemin le plus court, mais le plus sûr. Si d'autres enfants vivent à proximité, c'est le moment d'établir des contacts pour qu'ils se rendent à l'école ensemble. 

La rentrée

Il faut désormais veiller à ce que l'enfant ait suffisamment d'heures de sommeil, sinon sa faculté de concentration s'en ressentira. Même si les matières sont souvent transmises de manière ludique au début et si les jeunes écoliers ne sont pas encore confrontés aux formules chimiques complexes, il vaut mieux être en pleine forme pour assimiler les cours. 

Mieux vaut ne pas trop planifier les loisirs d'entrée de jeu, afin que l'enfant puisse être au calme et s'acclimater en toute sérénité.

De même, prévoyez suffisamment de temps le matin pour que la journée commence en douceur et que l'enfant puisse prendre un petit-déjeuner équilibré et consistant, sain mais léger. S'il n'a pas encore faim, peut-être appréciera-t-il un smoothie avec des flocons d'avoine. 

Le suivi

Les premières semaines sont passées, l'enfant s'est déjà bien intégré ou connaît encore quelques difficultés initiales. Quoi qu'il en soit, il faut le motiver en s'intéressant à sa vie d'écolier, en l'interrogeant sur sa journée et en le laissant s'exprimer sans l'interrompre.

Si l'enfant sait qu'il peut raconter sa journée d'école et que ses parents s'y intéressent, cela ne peut être que bénéfique, notamment pour plus tard. Vous augmentez en effet la possibilité qu'il vous implique également quand il sera plus autonome. 

Plus d'articles écrits par Nadja

Publicité