3 ans: maintenant, JE suis grand!

Les progrès de votre enfants sont énormes, mais il se met à avoir peur de tout. Attention à ce que ses peurs ne deviennent pas envahissantes.

A trois ans, un enfant s'imagine être grand et se comporte en conséquence.

Ce que votre enfanta appris en un an est impressionnant: 

il sait sauter, marcher sur la pointe des pieds, garder l'équilibre sur un pied, mettre les pieds sur les pédales de son tricycle, construire de hautes tours avec des cubes, assembler des puzzles et bien d'autres choses encore. Ses peintures, qu’il fait depuis un an, sont plus sophistiqués: d’abord, il sait reconnaître les couleurs, et ensuite dessiner des cercles. Votre enfant va donc bientôt dessiner ses premiers humains: le fameux bonhomme. La compagnie d'autres enfants stimule beaucoup votre enfant – même s'il ne veut pas toujours jouer avec eux. Sa motricité fine est tellement développée qu'il peut enfiler des perles sur un fil.

Depuis son deuxième anniversaire, 

votre enfant a également fait d'autres gros progrès: il est sur le point d'abandonner sa phase d'opposition, qui a mis vos nerfs à rude épreuve au cours des derniers mois. Cela ne signifie pas pour autant qu'il ne peut plus s'imposer. La perception qu'il a de son propre MOI est toujours grande – et votre enfant se comporte en conséquence. À trois ans, il s'imagine également être «grand» désormais. Au cours des derniers mois, votre enfant a appris un nouveau mot presque d'heure en heure – son vocabulaire est donc devenu énorme. C'est pourquoi il veut communiquer avec vous en permanence et appliquer ce qu'il a appris. Prenez le temps de lui parler, commencez à dialoguer! Il est maintenant en mesure de formuler des phrases entières. Dans ce contexte, il est également important que votre enfant acquière quelques bonnes manières, comme dire «s'il te plaît» et «merci», ou saluer les personnes que l'on rencontre.

Son vocabulaire s’est enrichi:

cela permet également à votre enfant de ne plus seulement fredonner des débuts de chansons, mais de réellement les chanter. Bien qu'il n'ait certainement pas cessé de réclamer des histoires effrayantes entre ses 2 ans et ses 3 ans, votre enfant a toujours peur. Il a peur de tout et de tous: de l'obscurité, des animaux, de tomber, etc. Veillez à ce que ses peurs ne deviennent pas envahissantes car lorsqu'il parvient à les maîtriser lui-même, il fait des progrès et peut ainsi relever de nouveaux défis.

La nuit en particulier,

il se peut que votre enfant se réveille plusieurs fois, vous appelle ou essaye de venir dans votre lit. Pour le rassurer, vous pouvez laisser une veilleuse allumée dans sa chambre ou sa porte entrouverte sur le couloir éclairé.Si votre enfant tente de plus en plus souvent de vous rejoindre au lit et que cela vous déplaît, raccompagnez-le à chaque fois dans son lit en le rassurant si besoin est. La plupart des parents n'apprécient pas que leur enfant viennent dans leur lit, car leur sommeil s'en trouve perturbé. Mais le contraire existe aussi! Certains parents optent même volontairement pour un lit familial afin de profiter de cette proximité avec leur enfant.L'essentiel est que tout le monde y trouve son compte!


Swissmom et Hello Family

Le guide Hello Family pour les familles a été élaboré en collaboration avec swissmom, le portail d'informations sur la grossesse, la naissance et les enfants.

Accéder au site swissmom