Conseils pour les longs trajets en voiture avec des tout-petits

Pour les vacances en famille, la voiture est le moyen de locomotion idéal. Elle vous permet d'aller où vous voulez, de ne pas dépendre d'horaires de train ou de bus et de transporter facilement tout ce dont vous avez besoin. Comme une petite maison sur roues! Alors, parfaite la voiture?

Pas tout à fait... Pour les enfants, rester assis à l'arrière pendant des heures est bien souvent un cauchemar. Comment leur en vouloir? Dès la dixième minute de trajet, une petite voix se fait déjà entendre: «Mamaaaan, c'est encore loooiiiin?» Quand les petits s'ennuient ou sont malades en voiture, le voyage peut vite devenir compliqué pour les parents.

Pour les longs trajets, les parents doivent donc allier organisation et créativité! Comment faire? Voici quelques conseils pour un voyage en voiture détendu et divertissant avec les enfants. 

  1. Utilisez le sommeil des enfants. En fonction de la longueur du trajet, il peut s'avérer judicieux de se mettre en route dans la nuit, tôt le matin ou avant la sieste de midi. Rouler de nuit vous permet de faire d'une pierre deux coups: les enfants dorment sagement à l'arrière et le trafic est fluide. L'inconvénient: comme chacun sait, les parents ont bien souvent du sommeil en retard. Les trajets nocturnes risquent d'accentuer encore leur fatigue.
  2. Si vous préférez rouler de jour, vous pouvez laisser veiller les petits la veille du départ. Ils trouveront facilement le sommeil le lendemain dans la voiture. Je connais une maman qui emmène ses enfants à la piscine avant chaque départ. Après une joyeuse après-midi de jeux à la piscine, elle est sûre que le trajet du lendemain sera calme!
  3. Des pauses, des pauses, des pauses! Si vous avez des enfants en bas âge, ne roulez pas plus de deux heures d'affilée. Arrêtez-vous pour casser la croûte ou à une aire de jeux. Pendant les pauses, il est essentiel que les petits bougent et se dégourdissent les jambes. Pas d'aire de jeux ni de pelouse à l'horizon? Alors faites sauter, courir, escalader les petits avec les moyens du bord. Le principal, c'est qu'ils se dépensent.
  4. Choisissez un trajet réservant quelques surprises, même s'il allonge un peu le voyage. Un bout de trajet en ferry ou en auto-train mettra un peu d'animation. Votre itinéraire compte peut-être des sites touristiques? Un parc de loisirs, un zoo, une piscine ou un barrage impressionnant?
  5. Prévoyez des jeux et des activités de loisir pour meubler le trajet. Avec des livres (papier et audio), des cahiers de coloriage, de la musique, des jeux ou des chansons, les enfants auront de quoi se distraire sur la route. Cependant, pour les bébés et les bambins, le divertissement doit venir directement des parents. Pendant que maman conduit, papa pourra occuper bébé à l'arrière, ou inversement.
  6. Les appareils électroniques? Un désastre pédagogique pour les uns, un remède miracle pour les autres. En ce qui me concerne, je trouve qu'il n'y a rien de mal à laisser les enfants regarder un film ou jouer à un jeu pour enfants sur une tablette pendant un long trajet en voiture. Le mieux, c'est de fixer à l'avance combien de temps les petits auront le droit de se divertir avec ces supports. 
  7. Pensez aux en-cas! Ayez toujours en tête que vous n'êtes pas à l'abri des embouteillages et que le trajet peut durer plus longtemps que prévu. Dans ces cas-là, mieux vaut avoir trop de provisions que pas assez. Alors prévoyez un stock suffisant de quartiers de pomme, de raisins secs, de galettes de riz et, exceptionnellement, de chips, de noix, de bonbons et de chocolat. Ma recommandation: préparez un sachet surprise contenant les friandises préférées des enfants. Mais attention à ne pas être contre-productifs! En effet, le sucre booste l'énergie des petits et peut augmenter leur nervosité!
  8. Avis à tous les parents de bébés et de bambins: évitez si possible de partir pendant les vacances scolaires. Pour tous les autres parents: planifiez vos trajets de manière à éviter les heures de pointe. Les embouteillages sont une plaie pour toute la famille. Si vous restez malencontreusement coincés dans un bouchon, voyez le conseil n° 6. Il a déjà sauvé de nombreux parents!

Isabelle, la blogueuse de Hello Family